Galapagos: les projets d'augmentation de capital ne sont pas neufs

"Lors de notre introduction en Bourse en mai 2005, nous avions précisé que nous disposions d'assez de liquidités pour deux ans", a déclaré Onno van de Stolpe, président du conseil d'administration de Galapagos en réaction a une étude publiée par KBC Securities (KBCS). Il a donc toujours été dans nos intentions de faire appel au marché pour lever de nouveaux fonds avant cette échéance."

(l'écho) Selon Christophe Van Vaeck, analyste chez KBCS, les 20 millions d'euros disponibles dans les caisses de Galapagos ne pourront suffire aux besoins de la société au-delà d'une année. Et cela en raison essentiellement des dépenses en recherche et développement du second semestre. Selon l'analyste, la société de biotechnologie ne disposera plus que de 7 à 8 millions d'euros à la fin de l'année et devra se procurer de nouvelles liquidités dans les douze mois.

Il a revu à la baisse son objectif de cours à 9 euros (contre 10,5) ainsi que sa recommandation qui passe d'acheter à accumuler.

Onno Van de Stolpe ne nie pas les chiffres avancés par KBCS. Il précise toutefois qu'en ce moment Galapagos dispose de 16 millions de cash et non de 20 millions. La différence est imputable à l'acquisition de Discovery Partners International qui a été réglée en liquide.

Le patron de Galapagos n'a cependant pas souhaité en dire plus sur une éventuelle augmentation de capital. "La biotechnologie est un secteur qui a besoin de beaucoup de capitaux en raison des coûts élevés en matière de recherche et développement " a-t-il rappelé. Van de Stolpe réfute enfin l'affirmation de Christophe Van Vaeck qui estime que le profil de risque de l'entreprise a augmenté en raison de la baisse de ses liquidités.

A 14H30, le titre Galapagos s'inscrit en recul de 2,74% à 8,53 euros.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés