Hitachi et GE vont construire une centrale nucléaire aux Etats-Unis

Le groupe d'électronique diversifié japonais Hitachi et le conglomérat américain General Electric préparent la construction de la première nouvelle centrale nucléaire aux Etats-Unis depuis l'accident de Three Miles Island en 1979, a annoncé vendredi Hitachi.

(afp) Les deux groupes prévoient de construire cette centrale, qui sera dotée de deux réacteurs, dans la banlieue de Houston (Texas) pour un coût estimé à 5,2 milliards de dollars (4,13 milliards d'euros), selon un porte-parole d'Hitachi au Japon.

Les travaux de construction devraient commencer en 2009, pour une mise en exploitation de la centrale par le groupe d'électricité NRG Energy en 2014, a-t-il précisé.

NRG Energy a officiellement informé lundi la Commission de la réglementation nucléaire des Etats-Unis de ce projet, selon le porte-parole.

Si le projet est approuvé, la centrale de Houston sera le premier nouveau site de production d'énergie nucléaire construit aux Etats-Unis depuis l'accident survenu le 28 mars 1979 dans l'un des deux réacteurs de la centrale de Three Miles Island (Pennsylvanie), qui avait en partie fondu.

Hitachi prendra en charge la fabrication et l'installation des principaux équipements, comme les turbines, et GE s'occupera davantage des aspects réglementaires et des approvisionnements, selon le porte-parole d'Hitachi.

Le président George W. Bush a récemment plaidé en faveur du nucléaire aux Etats-Unis en raison des risques liés à la hausse des prix du pétrole et par souci de diversification des approvisionnements énergétiques.

Hitachi a déjà construit 23 centrales au Japon et à Taïwan.

Son principal concurrent japonais, le groupe Toshiba a récemment racheté le groupe nucléaire américain Westinghouse à l'organisme public britannique British Nuclear Fuels (BNFL) pour 5,4 milliards de dollars.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés