Holcim (Obourg) inquiète face aux quotas CO2

La cimenterie Holcim d'Obourg (Mons) a présenté, mercredi, un bilan de développement durable 2005 positif, avec un taux de substitution énergétique de 55 % - soit la réduction de consommation de combustibles fossiles - et une performance environnementale de 81%, contre 66% en 1997.

(belga) Le groupe Holcim a par ailleurs obtenu, l'an dernier, la certification de son système de management de sécurité. L'entreprise a par contre atteint, en 2005, son quota d'émission de CO2 et elle exprime les craintes du secteur cimentier sur les décisions à venir en la matière. "L'an dernier, nous avons pratiquement consommé tout notre quota d'émission de CO2", a indiqué le directeur d'Holcim Obourg Jacques Duron, "or, si ces quotas baissent pour la période 2008-2012 et que le marché continue d'évoluer, nous serons en difficulté pour poursuivre notre production". "Une tonne de clinker (semi-produit du ciment, NDLR) engendre l'émission d'une tonne de CO2, or, en 2005, on a produit 1.529.000 tonnes de clinker, pour un quota maximal de C02 quasi équivalent", ajoute le directeur. Le groupe Holcim envisage de valoriser davantage auprès de ses clients les ciments dits métallurgiques, composés de laitier (à la surface de la coulée de fonte dans les hauts fourneaux), afin de diminuer la proportion de clinker dans le produit fini. D'autres possibilités complémentaires sont à l'étude. "Il s'agit d'un problème mondial, dû à la non signature du protocole de Kyoto par tous les pays", explique-t-il, "les conséquences pour le secteur cimentier pourraient être une production moindre imposée. Cette question de C02 influencera certainement la stratégie mondiale du groupe". Parmi les constats positifs du bilan de développement durable 2005, figurent la performance environnementale de 81%, pour un " plafond " maximal possible de 88% à atteindre, la certification du système de management de sécurité, une réduction du nombre d'accidents de travail avec arrêt (aucun accident ces huit derniers mois) et la baisse du nombre de réclamations de la part de riverains (2 contre les poussières et 1 contre le bruit).

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés