Inco rejette l'offre améliorée de Teck Cominco

Le conseil d'administration du géant canadien du nickel Inco a rejetté l'offre améliorée de rachat du groupe canadien Teck Cominco, numéro un mondial du zinc, lui préférant celle de l'américain Phelps Dodge.

(tnl) Cette offre n'est pas "une proposition supérieure", a indiqué Inco. Teck Cominco avait indiqué le 31 juillet avoir amélioré son offre publique d'achat hostile sur Inco à 16,6 milliards de dollars canadiens.

Phelps Dodge et Inco avaient annoncé de leur côté fin juin un mariage à trois avec le canadien Falconbridge, mais y ont renoncé vendredi dernier après que le suisse Xstrata eut surenchéri sur Falconbridge, numéro quatre mondial du nickel, qui devrait maintenant passer sous son contrôle.

Le PDG d'Inco, Scott Hand, avait toutefois affirmé son intention de compléter sans Falconbridge la fusion avec l'américain Phelps Dodge, numéro trois mondial du cuivre, afin de créer une "puissance mondiale du nickel et du cuivre".

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés