Infineon revoit ses ambitions en baisse pour l'entrée en Bourse de Qimonda

Le fabricant allemand de semi-conducteurs Infineon a revu ses ambitions en baisse pour l'entrée en Bourse de sa filiale Qimonda mercredi, offrant finalement moins de titres que prévu et à un prix inférieur à ce qu'il avait annoncé au départ.

(afp) Quarante-deux millions de titres Qimonda vont être placés mercredi à la Bourse de New York, au prix unitaire de 13 dollars, selon un communiqué publié dans la nuit. Infineon fournira une option de surallocation supplémentaire de 6,3 millions de titres.

Cela représente un volume total de 546 millions de dollars (627,9 millions avec l'option de surallocation), largement inférieur aux 1 à 1,1 milliard initialement escompté.

Dès le départ plusieurs analystes avaient prévenu que le prix proposé était trop élevé et risquait d'être revu à la baisse. Infineon avait fixé fin juillet une fourchette de 16 à 18 dollars par action Qimonda. Il était prévu d'en placer 63 millions, dont un tiers fourni par Infineon et le restant provenant d'une augmentation de capital de Qimonda, avec une option de surallocation de 9,5 millions de titres.

"Le communiqué ne détaille pas lequel des vendeurs (Infineon ou Qimonda) a réduit (le nombre de titres proposé), mais étant donné que Qimonda a besoin d'argent pour financer ses plans d'investissement, il semble plus probable qu'Infineon a réduit le nombre de titres qu'il vend", a relevé Merrill Lynch dans une note. Aucun porte-parole n'était immédiatement joignable pour donner des précisions. A la Bourse de Francfort, l'action Infineon plongeait de 1,66% à 8,28 euros, en queue de l'indice vedette Dax (+0,45%).

"Nous avons rencontré un environnement de marché difficile", a expliqué le patron de Qimonda, Kin Wah Loh, dans le communiqué, soulignant que presque la moitié des entrées en Bourse prévues depuis le 1er juillet avaient été annulées. Il a toutefois fait état d'une "forte participation de beaucoup des investisseurs institutionnels de premier plan aux Etats-Unis".

Avec l'entrée en Bourse de Qimonda, Infineon vise surtout à stabiliser son activité. Les performances des mémoires sont en effet irrégulières, influencées par une forte concurrence et des prix très volatils. Si le groupe de Munich va dans l'immédiat conserver la majorité de Qimonda, il n'a pas fait mystère de son intention de sortir à terme complètement du capital.

Infineon compte désormais se concentrer sur les puces dites "logiques", des composants utilisés dans le secteur automobile ou les télécommunications par exemple, et censés fournir des résultats plus stables.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés