JAL réduit d'un tiers sa perte au 1er trimestre grâce aux restructurations

La première compagnie aérienne nippone, Japan Airlines (JAL) a annoncé lundi une perte nette réduite de près d'un tiers au premier trimestre 2006-2007, grâce aux restructurations et à l'augmentation du nombre de ses passagers internationaux, notamment vers la Chine.

(afp) D'avril à juin, la perte nette de JAL a atteint 26,7 milliards de yens (183 milliards d'euros), contre 38,3 milliards au premier trimestre 2005-2006. Toujours au premier trimestre, son chiffre d'affaires a progressé de 3,7% à 522,2 milliards de yens (3,58 milliards d'euros). Sa perte d'exploitation s'est établie à 31,9 milliards (218 millions d'euros), très lègèrement améliorée par rapport à la perte de 32 milliards enregistrée au premier trimestre 2005-2006. "Les restructurations des routes ont conduit à une amélioration du taux d'occupation des avions, et ont contribué à une augmentation de 5,2% des revenus du trafic de passagers international sur la période", a expliqué JAL dans un communiqué. "Une demande particulièrement forte a été enregistrée pour les routes vers l'Europe, les Etats-Unis, l'Asie du sud-est et la Corée. La demande sur les routes chinoises a rebondi, effectuant un rétablissement remarquable par rapport à l'impact négatif que les manifestations anti-japonaises de l'an dernier avaient eu sur les voyages vers la Chine", a-t-elle poursuivi. En avril 2005, de violentes manifestations anti-nippones avaient éclaté en Chine à la suite de la réédition au Japon d'un manuel d'histoire accusé de minimiser les atrocités commises par l'armée impériale en Asie au cours de la première moitié du 20e siècle. Le tourisme japonais vers la Chine avait considérablement chuté au cours des mois suivants. Les revenus du trafic passagers intérieur de JAL a cependant reculé de 1,6% par rapport au premier trimestre 2005-2006, au cours duquel l'Exposition universelle d'Aichi (centre du Japon) avait entraîné une sensible augmentation de la demande, selon la compagnie. JAL a par ailleurs subi les conséquences d'une série de pannes d'avions et d'incidents de sécurité très fortement médiatisés au Japon, qui avaient fait fuir bon nombre de ses clients l'an dernier vers sa rivale All Nippon Airways (ANA). Les télévisions et la presse nippones semblent toutefois s'être désintéressées du sujet depuis plusieurs mois. Les revenus de la branche cargo ont pour leur part augmenté de 6,6%. La facture de carburant de JAL s'est renchérie de 11,6% par rapport au premier trimestre 2005-2006 en raison de la flambée du cours du brut. Mais le groupe dit avoir limité l'impact de cette hausse en réduisant sa consommation de kérozène et en contractant des couvertures sur le prix des carburants. Pour l'ensemble de l'exercice, JAL, qui a annoncé en mars un plan de restructuration sur trois ans (suppression des routes non rentables, rajeunissement de la flotte et achats d'avions plus petits et moins gourmands en carburant), a confirmé qu'il prévoyait de revenir dans le vert. Il s'attend toujours à un bénéfice net de 3 milliards (contre une perte nette de 47,2 milliards en 2005-2006) pour un chiffre d'affaires en hausse de 4,6% sur un an à 2.301 milliards de yens.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés