Publicité

Kraft Foods acquiert une partie des activités de United Biscuits

Le groupe alimentaire américain Kraft Foods (groupe Altria) a annoncé lundi l'acquisition des activités en Espagne et au Portugal du britannique United Biscuits (UB), pour un montant de 1,07 milliard de dollars, y compris les reprises de dette.

(afp) L'opération porte sur UB Iberia et sur les droits relatifs aux marques produites Nabisco, une filiale de Kraft.

Kraft qui détient par ailleurs 25% de United Biscuits avait précédemment cédé des droits sur Nabisco à UB pour plusieurs marchés.

L'acquisition devrait être finalisée au troisième trimestre de cette année, est-il précisé dans un communiqué.

Selon les modalités de l'accord, Kraft Foods va reprendre pour 548 millions de dollars de dette des activités concernées alors que les 522 millions restant correspondent à la réalisation de la participation de Kraft dans United Biscuits en échange des activités acquises.

La transaction prévoit la cession des sept usines d'UB en Espagne et au Portugal, lesquelles emploient environ 1.300 personnes et génèrent ensemble 400 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel.

Cette opération permet à Kraft Foods "d'étendre son activité dans les biscuits et d'avoir une plate-forme qui accélérera la croissance de ce marché-clé grâce aux gains dans l'innovation et la distribution réalisés sur des marchés déjà établis et en développement", a expliqué le groupe.

Via Nabisco, Kraft remet la main sur les droits des marques Oreo et Ritz en Europe du sud, Europe de l'est, Moyen-Orient et Afrique, est-il précisé.

Avec les activités de UB Iberia en Espagne ou au Portugal, Kraft acquiert des marques comme Fonteneda, Filipinos, Artiach, Chiquilin, Triunfo et Royal. L'accord porte également sur des activités de viande et tomates en conserve ainsi que des jus de fruits (Apis et Fructo).

Kraft Foods est considéré comme le numéro deux mondial de l'agroalimentaire derrière le suisse Nestlé, et détient notamment des marques de chocolat (Milka, Cote d'Or), de café (Maxwell) ou encore les cookies Oreo.

Le groupe est engagé depuis deux ans dans un vaste programme de restructuration. Il avait annoncé en janvier qu'il allait supprimer 8.000 emplois supplémentaires soit 8% de ses effectifs.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés