L'Echo a rencontré John Thain

John Thain, le patron de la Bourse de New York, était présent ce jeudi à Bruxelles pour défendre la fusion programmée avec le marché boursier paneuropéen Euronext. Nous l'avons rencontré. Selon lui, l'accueil en Europe à cette «fusion entre égaux» est très positif. Interview exclusive dans nos pages ce vendredi.

John Thain a été reçu dans les bureaux de L'Echo ce jeudi - Photo Sofie Van Hoof

(l'echo) «Nous créons un champion global et pas seulement un nouveau champion européen. Euronext est déjà un champion européen». Nous unissons le plus grand marché en dollar avec le plus grand en euro.

Il a défendu le modèle fédéral qui est celui d'Euronext. Et que dans ce sens le marché bruxellois conservait toute sa raison d'être. Ce serait stupide d'adopter une autre attitude à ses yeux. Les sociétés veulent continuer à être cotées sur leur marché local car c'est là que se trouvent un grand nombre d'investisseurs . Mais elles auront également accès à un marché global, souligne Thain.

Retrouvez l'intégralité de cette interview dans L'Echo de ce vendredi.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés