L'Espagne souhaite augmenter sa participation dans EADS

L'Espagne souhaite porter sa participation dans EADS de près 5,5% à 10% afin d'être mieux représentée au sein du consortium européen, a déclaré mardi à l'AFP un porte-parole du ministère espagnol de l'Industrie.

(afp) L'Etat espagnol, qui détient près de 5,5% d'EADS à travers la holding publique Sepi, veut "augmenter sa participation" à 10%, a indiqué ce porte-parole, citant un rapport du ministère de l'Industrie rédigé avant la crise actuelle dans EADS.

Selon le quotidien El Pais, l'investissement nécessaire à l'augmentation de la participation de l'Etat à 10% "s'élèverait à environ 1 milliard d'euros et pourrait être réalisé par la Sepi ou par des investisseurs privés".

Le gouvernement espagnol avait laissé entendre en mai 2005 son intention de presque doubler sa participation dans EADS. Ses partenaires allemands et français au sein de ce groupe avaient exigé que ce renforcement se fasse par le biais de capitaux privés.

La maison mère d'Airbus traverse une crise industrielle et de direction sans précédent depuis l'annonce mi-juin de nouveaux retards de l'A380, qui ont fait chuter son titre de puis de 26% en bourse.

L'Etat français détient 15% dans EADS et le reste se répartit entre le groupe français Lagardère à 15% (en voie de vendre une part de 7,5% en 2007), l'allemand DaimlerChrysler (22,32% après s'être désengagé à hauteur de 7,5%), la SEPI et le flottant en Bourse.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés