La Californie s'intéresse au TGV pour relier San Francisco à San Diego

L'Etat de Californie s'intéresse de près au train à grande vitesse français, alors qu'il envisage d'établir une liaison ferroviaire rapide de San Francisco (nord) à San Diego (sud), a déclaré mardi le président de son Assemblée, Fabian Nunez, lors d'une visite en France. Le projet californien de ligne à grande vitesse, dont le coût est estimé à 40 milliards de dollars, relierait Sacramento à San Diego en passant par San Francisco et Los Angeles, soit une distance de 1.100 km. Le temps de trajet entre San Francisco et Los Angeles (710 km) serait réduit à 2h30.

(afp) L'Etat de Californie s'intéresse de près au train à grande vitesse français, alors qu'il envisage d'établir une liaison ferroviaire rapide de San Francisco (nord) à San Diego (sud), a déclaré mardi le président de son Assemblée, Fabian Nunez, lors d'une visite en France."En Californie, nous sommes en train d'étudier de très près la possibilité d'établir une liaison rapide entre la baie de San Francisco et la région de Los Angeles et San Diego, au sud. Nous sommes ici pour en apprendre davantage", a-t-il indiqué, à l'issue d'une rencontre avec le ministre français des Transports Dominique Perben.M. Nunez, "troisième personnalité publique" de Californie, devait s'entretenir au cours de sa visite avec les directions des sociétés Alstom et Réseau ferré de France, ainsi que de la SNCF."Nous regardons aussi les modèles concurrents, mais nous sommes particulièrement intéressés par le TGV français, car la Californie est plus adaptable à l'expérience française de transport ferroviaire", a-t-il souligné, en saluant "l'impact très positif sur l'environnement" dy système ferroviaire hexagonal."La ligne Paris-Lyon est très similaire à ce que nous souhaitons mettre en place entre San Francisco et Los Angeles", a conclu M. Nunez, en estimant que ce projet pourrait être lancé "début 2009"."Aujourd'hui, c'est un grand jour pour le train à grande vitesse français, puisqu'un record doit être réalisé ce matin sur la ligne Est", a de son côté rappelé M. Perben.Le TGV doit tenter mardi de battre son propre record du monde de vitesse sur rail en atteignant au moins 560 km/h.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés