Publicité

La compagnie turque FlyAir accuse Belgique et Pays-Bas de harcèlement

La compagnie aérienne privée turque FlyAir a accusé mercredi les autorités des aviations civiles néerlandaise et belge de pratiquer par malveillance un nombre excessif de contrôles sur ses avions.

(afp) "Cette situation causée par un conflit de parts de marchés lèse nos passagers et a pour conséquence des pertes financières pour notre compagnie", affirme FlyAir dans un communiqué qui fait état de sept contrôles au cours des 10 derniers jours, bloquant ses avions au sol jusqu'à trois heures durant.

"Se livrer à deux contrôles par jour sur nos appareils est sans nul doute une attitude extraordinairement partisane et malintentionnée", ajoute FlyAir, qui souligne que ces enquêtes n'ont abouti à relever que des problème mineurs, comme "une connaissance insuffisante de l'anglais au sein de l'équipage".

La compagnie rappelle avoir lancé le 1er juillet des vols vers les Pays-Bas et la Belgique. Elle dit avoir effectué 26 rotations à destination des Pays-Bas et 14 à destination de la Belgique depuis cette date, sans qu'aucun contrôle n'aboutisse à une interdiction de vol.

Fondée en 2002, FlyAir, qui dispose d'une flotte de dix appareils, opère en Turquie, en Europe et au Proche Orient.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés