Publicité

Le Crédit Agricole relève son offre à 3,3 milliards d'euros sur Emporiki

Le Crédit Agricole s'est résolu jeudi à relever son offre sur la banque grecque publique Emporiki à 3,3 milliards d'euros, comme l'y pressait le gouvernement grec après le retrait d'une offre concurrente déposée par la Banque de Chypre qui l'a laissé seul en course.

(afp) La banque verte offre 25 euros par action contre 23,5 euros auparavant pour 100% des titres, montant qui semble satisfaire le gouvernement grec. Le gouvernement grec faisait pression depuis plusieurs jours pour un relèvement de l'offre déposée le 13 juin par Crédit Agricole, déjà détenteur de 9% d'Emporiki dont il est actionnaire depuis 2000. La banque verte s'est retrouvée seule en lice pour le rachat d'Emporiki depuis le retrait la semaine dernière de la Banque de Chypre, qui avait mis sur la table une offre de 3,78 milliards d'euros, mais libellée à 80% en actions. "Le gouvernement va examiner positivement les nouvelles données en ayant à l'esprit l'intérêt public, la concurrence dans le milieu bancaire et la compétitivité de l'économie grecque", a déclaré jeudi le ministre grec de l'Economie, Georges Alogoskoufis. "L'offre améliorée du Crédit Agricole démontre sa confiance dans les perspectives de l'économie grecque ainsi que dans le système bancaire grec et Emporiki", a ajouté le ministre. "Ce n'est pas une surprise du tout. L'offre nous semble suffisante pour que le gouvernement l'accepte puisque cela a été fait en accord avec lui", a commenté à l'AFP Alain Dupuis, analyste chez Oddo Securities. Certes, le prix révisé n'offre qu'une prime minime sur le cours de l'action Emporiki le 26 juillet --soit 24,36 euros à la clôture-- mais le titre avait déjà intégré une "forte prime spéculative", la banque grecque étant promise à la vente depuis plusieurs mois, a-t-il ajouté. Mercredi soir, le directeur général du Crédit Agricole, Georges Pauget, s'était entretenu pendant deux heures avec M. Alogoskoufis. Selon des sources proches du dossier, la rencontre s'était déroulée dans une bonne ambiance et les négociations étaient intenses.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés