Le réseau Wi-Fi d'Ozone va inonder Bruxelles

Etre connecté à l'internet haut-débit sans fil, tout le temps et à peu de frais, c'est le défi que lance aujourd'hui la société Ozone aux habitants de Bruxelles.

(belga) "Contrairement aux hot-spots proposés par les opérateurs de télécommunications, Ozone offre aux internautes une couverture "pervasive" (permanente et partout) grâce à un réseau d'antennes qui relaient le signal Wi-Fi à travers la ville", a déclaré mercredi Rafi Haladjian, le fondateur d'Ozone, qui a déjà implanté plus de 500 antennes à Paris et couvre désormais 40% de la capitale française.

Une connexion minimum (64k/sec) est offerte gratuitement dans toutes les zones couvertes tandis que pour 20 euros/mois, les internautes pourront se connecter à 4 Mb/sec (up&down), sans limite de téléchargement ni quota de transfert (actuellement limité à 10 ou 15 Gb/mois chez les fournisseurs d'accès traditionnels). Les internautes qui accepteront en outre d'héberger une antenne relais sur le toit de leur habitation auront quant à eux accès gratuitement à ce service.

"L'aspect communautaire de ce service va permettre au réseau de se déployer très rapidemment car plus les abonnés seront nombreux, plus le réseau sera large et donc accessible à d'autres internautes", a souligné Nicolas Jungers, manager d'Ozone en Belgique.

Pour l'heure, Ozone dispose de 5 antennes sur la commune d'Ixelles et espère couvrir très rapidemment la 1ère couronne autour de Bruxelles. Elle envisage dès lors un développement de l'ordre de 10 nouvelles antennes par semaine au cours des prochains mois et espère également couvrir d'autres villes belges à l'avenir.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés