Le studio Disney va supprimer 650 emplois, réduire sa production de films

Le studio de cinéma Disney a annoncé mardi soir la suppression de 650 postes à travers le monde, dans le cadre d'une réorganisation qui va aussi se traduire par une baisse d'environ un quart du nombre des films qu'il produit et distribue.

(afp) La branche du géant américain du divertissement "va réduire ses effectifs de quelque 650 postes dans le monde entier", a indiqué le studio dans un communiqué, sans préciser quelle proportion de ses employés cela représente.

Contactée par l'AFP, la porte-parole de Disney Heidi Trotta n'avait pas répondu mardi soir.

En outre, le studio "va produire et distribuer environ dix longs métrages et films d'animation Disney par an, et deux ou trois films (de sa filiale) Touchstone par an", selon la même source. Disney produisait jusqu'ici environ 18 films par an, selon des chiffres cités récemment par le quotidien Variety.

Cette annonce, présentée comme "un changement stratégique vers davantage de films sous la marque Disney", a été effectuée mardi par le président des studios Dick Cook.

"Les suppressions d'emploi comme celles-ci sont difficiles à tous les niveaux, mais nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que la transition s'effectue de la façon la plus douce possible", a-t-il affirmé.

La réorganisation de l'activité cinématographique de Disney va s'effectuer sous le parapluie de deux entités, "Buena Vista Worldwide Marketing and Distribution", qui va chapeauter la distribution et la commercialisation des films, et "Buena Vista Worldwide Home Entertainment" qui s'occupera des produits de divertissement à domicile, comme les DVD.

Les unités "Walt Disney Feature Animation, Pixar Studios, Miramax Films, Buena Vista Music Group et Buena Vista Theatrical Productions ne seront pas affectées par cette réorganisation", a précisé l'entreprise.

Annoncées en partie par Variety il y a une semaine, ces décisions de la firme de Mickey interviennent alors que le studio a pourtant récemment cumulé les bons résultats au box-office: le deuxième épisode de "Pirates des Caraïbes" a rapporté 258 millions de dollars en 10 jours en Amérique du Nord, un record.

De même, "Cars quatre roues", le dernier film d'animation de l'alliance Disney-Pixar, a jusqu'ici rapporté 300 millions de dollars dans le monde entier.

Mais le studio a aussi essuyé des échecs, comme avec les récents "Stick it", "Annapolis", "Stay alive" et "The Wild", avait noté Variety.

Disney n'est pas le seul grand studio hollywoodien à annoncer des licenciements: en novembre, son concurrent Warner Bros. avait indiqué qu'il se séparait de 250 à 300 personnes, plus de 5% de ses effectifs, en raison d'une baisse de son chiffre d'affaires.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés