Les analystes sceptiques sur la reprise

Cette reprise ne cadrerait pas avec la stratégie d'Ahold, qui cherche actuellement à se recentrer sur son coeur de métier.

(l'echo) Les analystes se montrent sceptiques sur une éventuelle reprise de la chaîne Hema par le Néerlandais Ahold.

Chez ING, l'analyste John David Roeg ne pense d'ailleurs pas qu'elle se concrétisera. "Nous n'y croyons pas", écrit-il d'ailleurs dans une note. Selon lui, cette reprise ne cadrerait pas avec la stratégie d'Ahold qui cherche actuellement à se recentrer sur son coeur de métier.

De plus, le distributeur se heurterait vraisemblablement à l'opposition de ses actionnaires qui mettent actuellement la pression sur le groupe pour en maximiser la valeur.

Financièrement parlant non plus, cette reprise ne tiendrait pas la route. Ahold a en effet promis de rétrocéder 3 milliards d'euros à ses actionnaires et de réduire son endettement de 2 milliards. Difficile donc de le voir consacrer un milliard d'euros à une opération de rachat.

L'avis d'ING n'est pas entièrement partagé par Richard Withagen de SNS qui rappelle la volonté d'Ahold de renforcer son pôle non-alimentaire. Néanmoins, il reconnait que les synergies entre Ahold et Hema seraient minimales et que le timing serait mal choisi.

Sur Euronext Amsterdam, le titre Ahold, à la fête hier après les rumeurs de rapprochement avec Delhaize, cède ce jeudi 1,63% à 9,07 EUR, en fin de matinée.

(c) Tijd Nieuwslijn (tel: +32 2 4231769; fax: 32 2 4231610; mail: cnd@mediafin.be)

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect