Les charges liées au rachat par Bayer pèsent sur les bénéfices de Schering

Schering, le laboratoire pharmaceutique berlinois en passe d'être racheté par Bayer, a vu ses bénéfices baisser sur les six premiers mois de l'année, sous l'effet de charges exceptionnelles passées au deuxième trimestre, selon des chiffres publiés mardi.

(afp) Au deuxième trimestre, bénéfice d'exploitation et net ont plongé tous les deux de 28%, à 170 millions d'euros et 127 millions respectivement, a annoncé Schering. Le bénéfice d'exploitation semestriel a du coup reculé de 12% à 410 millions d'euros, et le bénéfice net de 6% à 301 millions.

Les analystes interrogés par l'agence AFX News attendaient mieux dans leur consensus. Ils tablaient sur un bénéfice d'exploitation de 235 millions et un bénéfice net de 148 millions au deuxième trimestre.

Principales responsables de la baisse des résultats, des charges exceptionnelles de 130 millions, liées en grande partie au rachat de Schering par Bayer, annoncé en mars dernier et toujours en cours. Bayer n'a pas encore atteint le seuil de 95% du capital de Schering, nécessaire pour retirer la cible de la cote et en faire une filiale à part entière.

Le chiffre d'affaires a pour sa part grimpé de 11% à 2,82 milliards au premier semestre grâce aux produits phares Betaferon (traitement de la sclérose en plaques) et Yasmin (pilule contraceptive).

Mais le deuxième trimestre a affiché une croissance des ventes moindre que le premier, de 6% contre 16% entre janvier et mars. Toutes les divisions du groupe ont vu leur chiffre d'affaires croître moins vite au deuxième qu'au premier trimestre, en partie sur un effet de change moins favorable.

Cela n'empêche pas Schering de se montrer optimiste pour le reste de l'année. Le groupe attend maintenant une marge d'exploitation comprise entre 18,5% et 19% en 2006, contre un précédent objectif de 18%. Betaferon et Yasmin vont continuer à tirer les ventes, selon Schering, qui attend toujours une croissance de son chiffre d'affaires annuel comprise entre 5% et 10%.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés