Publicité

Les prix des logements ont reculé fin 2008

Les maisons d’habitation ordinaires ont vu leurs prix croître d'environ 5% en 2008, contre 10% l'année précédente et même de 13% en 2006. En trois ans, le prix moyen d'une maison a augmenté de 131.916 euros à 172.509 euros. L’augmentation était de près de 2% pour les villas, légèrement plus chères, contre 8% en 2008.

Bruxelles (l'Echo) - Après avoir progressé pendant les trois premiers trimestres 2008, les prix moyens des logements ont amorcé un repli au quatrième trimestre, constate le SPF Economie dans une étude publiée ce jeudi.

Les maisons d’habitation ordinaires ont vu leurs prix croître d'environ 5% en 2008, contre 10% l'année précédente et même de 13% en 2006. En trois ans, le prix moyen d'une maison a augmenté de 131.916 euros à 172.509 euros. L’augmentation était de près de 2% pour les villas, légèrement plus chères, contre 8% en 2008.

Les prix moyens des terrains à bâtir, quant à eux, sont restés stables pendant les 3 premiers trimestres 2008 et ont diminué au quatrième trimestre.

Par contre, les prix moyens des appartements ont augmenté sur toute l’année. De 2005 à 2008, le prix moyen d'un appartement est passé de 141.342 euros à 174.176 euros.

CONSEQUENCES DE LA CRISE ? A VOIR EN 2009

Pour savoir s'il s'agit des conséquences de la crise économique, il faudra attendre les chiffres des premiers trimestres de 2009, explique le SPF Economie. En effet, les prix calculés se basent sur la date de l’acte et non sur celle du compromis. Entre les deux dates, il y a un écart de quatre mois au maximum.

En glissement annuel, les prix ont augmenté en 2008 par comparaison à 2007. Les augmentations des prix se sont amoindries d’année en année.

"La question se pose quant à une possible inversion de l’évolution des prix dans un proche avenir. A cet égard, l’année 2009 ne manquera pas d’intérêt", indique le SPF Economie.

BRUXELLES PLUS CHER

Par Région, l’évolution des prix moyens des maisons est semblable. Toutefois, les prix des terrains à bâtir ont continué à grimper en Flandre, tandis qu’ils ont diminué au dernier trimestre en Wallonie. L'an dernier, une maison ordinaire en Flandre (181.756 euros) coûtait plus cher qu'en Wallonie (135.381 euros), ce qui restait nettement inférieure aux chiffres pratiqués à Bruxelles (317.853 euros).

Pour les terrains, il faut compter en moyenne 137,5 euros par m2 en Flandre, contre 39,6 euros en Wallonie. En Région de Bruxelles-Capitale, le peu de terrain qu'il reste se monte à 456,9 euros par m2. Le prix des terrains à Bruxelles a doublé en trois ans.


Vincent Georis
vincent.georis@lecho.be
(C) - L'Echo

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés