Mittal-Arcelor: la région wallonne va apporter ses actions

La région wallonne "va vraisemblablement apporter ses titres" dans le cadre de la fusion Arcelor-Mittal, a indiqué lundi, Jean-Claude Marcourt, ministre wallon de l'Economie, sur les ondes de la radio privée Bel RTL.

(Belga) La région ne s'était jusqu'à présent pas prononcée sur le sort réservé à ses parts. Dans le cadre de la fusion, "la région wallonne sera actionnaire du groupe Arcelor-Mittal", a indiqué le ministre wallon. "Nous allons aujourd'hui parler avec Mittal et Arcelor pour savoir comment nous inscrire de la manière la plus harmonieuse dans l'offre du groupe Mittal puisqu'aujourd'hui ce n'est plus une offre hostile mais bien amicale", a-t-il poursuivi. Selon le ministre, la région va vraisemblablement échanger ses actions Arcelor contre des actions Mittal. Concernant l'accord proprement dit, le ministre interviewé dans l'édition de lundi du quotidien Le Soir, a indiqué que la région va s'inscrire dans la logique de l'accord du week-end. A la question de savoir si les sites wallons ne sont pas menacés par de nouvelles restructurations , le ministre a indiqué qu'il dispose d'écrits de Mittal Steel, mais qu'il "faut surveiller ses engagements comme du lait sur le feu". Ce qui préoccupe actuellement le ministre c'est l'emploi des travailleurs et la défense de leurs droits. "Dans ce cadre, nous verrons avec eux et avec la majorité quelle est la situation la plus adéquate pour les intérêts de la région wallonne et les bassins sidérurgiques", a déclaré le ministre. "L'engagement des deux groupes pour dire qu'il n'y aura pas de restructurations au delà de celles annoncées, est positif", a-t-il indiqué dans "La Libre Belgique" de lundi. Le ministre a encore déclaré sur Bel RTL que la région wallonne ne serait pas actionnaire de Mittal "pour la nuit des temps", comme cela était le cas avec Arcelor. La région wallonne dispose de 2,4 pc des parts d'Arcelor via la SOGEPA.

(Photo: Belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés