Mittal détient 14,11% des actions, dont celles de la Région wallonne

Le géant de l'acier Mittal Steel détenait mardi soir seulement 14,11% des actions avec droits de vote de son concurrent Arcelor sur lequel il a lancé une offre publique d'achat qui s'achève en principe jeudi soir.

(afp) Cette OPA hostile lancée en mai, devenue amicale fin juin, pourrait être prolongée de plusieurs jours si Mittal obtient plus de 33,3% des actions du groupe européen, conformément au droit boursier luxembourgeois, a ajouté un porte-parole du groupe de l'Indien Lakshmi Mittal. Malgré ce chiffre de 14,11% apparemment faible, Mittal a affirmé que cela ne constituait pas "une indication du résultat de l'opération". "Les gens apportent leurs titres au dernier moment", s'est justifié le porte-parole de Mittal Steel. Le gouvernement de la Régio wallonne a quant à lui décidé d'apporter ses actions à l'offre de Mittal. Cette cession rapportera 60 millions d'euros à la Région.

Pour l'instant, l'OPA est censée s'achever le 13 juillet à la clôture des marchés en Europe et les résultats devraient être connus le 26 juillet. Pour réussir son OPA, Mittal doit rafler plus de 50% des actions d'Arcelor.

Les actionnaires du géant européen de l'acier Arcelor avaient levé le 30 juin l'obstacle à la fusion de leur groupe avec Mittal en repoussant le projet concurrent de mariage avec le russe Severstal, soutenu au départ par la direction mais dont ils n'avaient jamais voulu. Le 25 juin, après cinq mois de bataille acharnée, les administrateurs d'Arcelor avaient finalement recommandé une proposition améliorée faite par Mittal, valorisant le sidérurgiste européen à 25,4 milliards d'euros.

photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés