Mittal renonce à son offre d'achat des filiales brésiliennes d'Arcelor

Mittal Steel, qui a fusionné avec le géant européen de l'acier Arcelor, renonce à son offre d'achat des parts des actionnaires minoritaires de deux filiales brésiliennes d'Arcelor, comme il l'avait indiqué dans son offre initiale, a-t-il annoncé mardi.

(afp) Selon la loi brésilienne, les deux filiales d'Arcelor (Acesita et Arcelor Brasil) ne peuvent être contrôlées que lorsque plus de 50% du capital sont aux mains du repreneur, et lorsque le pouvoir d'élire ou de désigner une majorité du conseil d'administration est entre ses mains.

Arcelor possédait 91% d'Acesita et plus de 50% d'Arcelor Brasil, indique Mittal dans un communiqué.

Mais le groupe estime qu'aux termes de l'accord de fusion signé avec Arcelor, ils "n'auront (pas) le pouvoir de désigner une majorité des conseils d'administration de Mittal ou d'Arcelor" dans les deux entreprises.

Mittal écrit dans le communiqué que les autorités brésiliennes des marchés peuvent contester cette décision, de même que les actionnaires minoritaires d'Arcelor Brasil et Acesita.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés