Nissan approuve le principe de discussions exploratoires avec GM

Le conseil d'administration du constructeur automobile japonais Nissan Motor, partenaire du français Renault, a approuvé lundi à Tokyo le principe de "discussions exploratoires" en vue d'une possible alliance avec l'américain General Motors.

(afp) "Le conseil d'administration a approuvé le fait que Nissan poursuive des discussions exploratoires concernant une possible alliance avec General Motors, à condition que General Motors appuie et entérine les propositions faites par ses actionnaires", a indiqué Nissan dans un communiqué.

Le conseil d'administration a été présidé par le PDG de Nissan, Carlos Ghosn, qui veille également aux destinées de Renault. Les discussions ont porté sur l'offre du milliardaire américain Kirk Kerkorian, actionnaire de GM, qui a annoncé vendredi qu'il avait proposé une alliance avec Renault et Nissan, selon le communiqué. "Le conseil d'administration a délégué tous les pouvoirs nécessaires" à M. Ghosn pour "conduire toute discussion et négociation sur ce sujet", précise Nissan.

Le conseil d'administration de Renault se réunit, lui aussi, ce lundi pour discuter de "l'intérêt de donner suite" à la proposition de M. Kerkorian. Renault et Nissan envisageraient de prendre en commun jusqu'à 20% du capital de GM, selon l'agence de presse japonaise Kyodo, citant des sources informées. L'investissement serait effectué à parts égales par Renault et Nissan, ont indiqué ces sources. Interrogée par l'AFP sur le montant de l'éventuelle participation et de la transaction en cas d'alliance avec GM, la porte-parole de Renault à Paris s'est refusée à commenter des "spéculations".

A la clôture de la Bourse de Tokyo, lundi, le titre de Nissan affichait un gain de 0,56% dans un marché à la hausse (+0,43%). A Paris, en revanche, l'action Renault reculait lundi matin, les analystes se disant réservés sur l'idée d'une intégration de GM dans l'alliance Renault-Nissan. Renault et Nissan sont partenaires depuis 1999 via un système de participations croisées, le premier détenant 44,4% du second tandis que le japonais possède 15% du français. L'alliance Renault-Nissan constitue le quatrième groupe automobile mondial, derrière GM, Toyota et Ford, avec environ 6,129 millions de véhicules vendus en 2005 et près de 10% du marché.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés