NTL annonce une perte nette due à la fusion avec Telewest

Le câblo-opérateur américain NTL, numéro un du secteur au Royaume-Uni, a annoncé mardi une perte nette pour le deuxième trimestre due aux coûts de sa fusion avec Telewest, mais son chiffre d'affaires a progressé malgré la concurrence.

(afp) Entre avril et juin, le groupe a essuyé une perte de 195,8 millions de livres (290,5 millions d'euros), contre un bénéfice de 73,5 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires sur la période, la première à intégrer entièrement les résultats de Telewest à ceux de NTL, a atteint 884,3 millions, en hausse de 30% par rapport au précédent trimestre et de 45% sur un an.

"Le résultat opérationnel a été négativement affecté par les coûts liés à la fusion avec Telewest, dont 13,7 millions de livres de coûts d'intégration", a précisé le groupe dans un communiqué.

Sur son offre internet à haut débit, le recrutement de nouveaux clients a cependant continué de ralentir: 104.900 nouveaux abonnés ont rejoint NTL au deuxième trimestre, contre 191.400 au premier, et 149.800 au deuxième trimestre 2005.

Sur l'offre de télévision numérique, NTL a en revanche vu 73.800 clients le rejoindre, contre 70.600 au trimestre précédent et 57.100 un an plus tôt. Mais la croissance du numérique ne compense pas tout à fait le recul des abonnements analogiques. Le nombre net de nouveaux abonnés à l'offre télé, digitale et analogique, a en effet reculé sur un an, à 8.300 au deuxième trimestre contre 13.200 lors de la même période en 2005.

Pour Steve Burch, directeur général de NTL, la société est cependant sur la bonne voie. "Nous avons réalisé 15 millions de livres d'économies grâce à des synergies ce trimestre, ce qui nous met sur la voie pour économiser 250 millions d'ici fin 2007, comme promis", a-t-il avancé.

La dette du groupe au 30 juin s'élevait à 5,4 milliards de livres.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés