Pfizer: Hank McKinnell remplacé comme PDG par le directeur juridique

Le conseil d'administration de Pfizer a désigné Jeffrey Kindler comme nouveau PDG du premier groupe pharmaceutique mondial en remplacement de Hank McKinnell, qui restera néanmoins président du conseil d'administration jusqu'à sa retraite en février 2007.

(afp) M. Kindler, 51 ans, était jusqu'à présent directeur des affaires juridiques de Pfizer. Ancien de General Electric et du groupe McDonald's (où il a dirigé la filiale Boston Market), il avait rejoint Pfizer à ce poste en 2002, selon un communiqué reçu samedi.

Son arrivée aux commandes en remplacement de M. McKinnell intervient alors que le leader mondial de la pharmacie traverse une passe difficile, avec une croissance menacée par l'expiration récente de plusieurs brevets de médicaments vedettes (notamment celui de l'antidépresseur Zoloft).

Les administrateurs ont justifié leur décision par la nécessité de "transformer" le groupe.

"Pour que Pfizer connaisse autant la réussite dans le futur qu'il l'a connue dans le passé, nous savons que le groupe doit changer ses manières de faire. Jeff est la personne idéale pour diriger la transformation", a indiqué un administrateur désigné comme porte-parole.

M. Kindler a déjà laissé entendre pour sa part qu'il prendrait des mesures de restructuration.

"L'industrie pharmaceutique est en train de vivre des changements sans précédent. En réaction, nous allons transformer quasiment tous les aspects de notre façon de travailler et nous concentrer sur des mesures créant et garantissant de la valeur pour nos actionnaires", a-t-il déclaré, cité également dans le communiqué.

"Nous allons rendre Pfizer plus efficace, notamment en termes de coûts, et supprimer des échelons dans notre organisation pour accélérer la prise de décision", a-t-il ajouté.

Lors de la présentation des résultats trimestriels, il y a dix jours, Hank McKinnell avait rappelé que Pfizer allait "perdre environ un tiers de ses revenus liés aux médicaments en raison de l'expiration de brevets entre 2004 et 2008".

Le groupe a vu son bénéfice net reculer de 30% au deuxième trimestre en raison d'une comparaison défavorable avec l'an passé, pour un chiffre d'affaires en hausse de 3%.

Sur les six premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires atteint 23,488 milliards de dollars, en très léger recul de 0,5% par rapport au premier semestre 2005.

Hank McKinnell, qui était le grand patron depuis 2001 (PDG et président du CA), a mené Pfizer du quatorzième au premier rang de l'industrie pharmaceutique mondiale, dirigeant notamment les fusions avec Warner-Lambert et Pharmacia. Il est entré dans le groupe new-yorkais il y a 35 ans.

Son remplacement, décidé vendredi, a été qualifié de "brutal" samedi par le quotidien New York Times, qui a rappelé que M. McKinnell ne devait initialement prendre sa retraite qu'en février 2008.

(photo: belga)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés