Piqué par l'expansion d'Inditex, H&M prépare la riposte

H&M semble décidément perdre de plus en plus de terrain face à son grand rival Inditex. Dans le coeur des consommateurs et dans celui du marché. En cause, un rythme d'ouvertures qui ne parvient plus à égaler celui du groupe espagnol.

(tnl) Au cours des 10 derniers trimestres, le propriétaire de Zara a affiché un taux de croissance de ses revenus supérieur à celui du groupe suédois. Fin juin, H&M peinait à atteindre les 11% de progression de son nombre de points de vente, alors qu'Inditex a, lui, pratiquement triplé son parc de magasins en six ans...

Et même si comparaison n'est pas raison, le distributeur suédois ne cesse de décevoir le marché. Ce matin encore, le groupe textile a annoncé une augmentation de ses ventes à nombre de magasins comparables pour le mois de juin limitée à 1%, alors que le marché en espérait 4%. "C'est une mauvaise saison pour H&M; ils vont devoir enregistrer des bons mois de juillet et d'août pour récupérer le retard", souligne un analyste.

Le géant suédois avait vraisemblablement déjà préparé la riposte puisqu'en mai dernier, il annonçait déjà prévoir des réductions de prix supplémentaires au troisième trimestre, ristournes qui ne devraient influencer les marges que de manière marginale, dixit H&M.

A côté l'élément prix, le suédois continue également à jouer la carte des stylistes de renom. Après Karl Lagerfeld et Stella McCartney, ce sera au tour du duo Viktor & Rolf de concevoir une collection spécialement dédiée aux points de vente de l'enseigne. Sortie attendue en novembre prochain.

Parmi les autres projets de H&M pour redresser la barre, le lancement d'une nouvelle chaîne textile. Encore auréolée de mystère, cette enseigne "bis", dont le nom est jalousement gardé secret tout comme ses futurs lieux d'implantation, devrait s'inscrire dans le même business model - bon prix, bonne qualité - mais dans un segment de marché légèrement plus haut de gamme que ne l'est la chaîne blanche et rouge aujourd'hui. Ce qui est certain, c'est que les premières ouvertures sont prévues pour le début de 2007 et qu'une dizaine de pendaisons de crémaillères sont programmées l'année prochaine.

Le consommateur belge fera-t-il partie des heureux élus? Trop tôt pour le dire. Par contre, ce qui est certain, c'est que les soldes se passent au mieux pour H&M Belgium et que les stocks de pantalons en lin et de mini-top restés dans les cartons au cours d'un mois de juin maussade se vendent maintenant comme des petits pains.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés