Pourquoi Viohalco quitte la Grèce pour Bruxelles

©Photo News

Le groupe industriel grec va se faire coter à Bruxelles. Il quitte la Grèce en raison de la réticence des banques grecques à accorder des crédits aux entreprises.

Viohalco, un important groupe industriel métallurgique grec, va déménager son siège d'Athènes vers Bruxelles, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué. Les raisons avancées sont liées aux "meilleures opportunités de financement". Le déménagement s'accompagnera d'une introduction en bourse.

Concrètement, la société Viohalco-Hellenic Copper and Aluminium Industry S.A. sera absorbée par la filiale belge, le holding Viohalco S.A. L'opération est décrite dans le communiqué comme une "cross-border merger by absorption". "Les actionnaires de Viohalco-Hellenic échangeront leurs actions pour d'autres de Viohalco S.A., qui seront cotées sur Euronext Brussels", explique le groupe. Tous les sites grecs resteront ouverts.

Viohalco est l'un des plus grands groupes industriels grecs. Selon les médias, il réalise un chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros et emploie environ 8.000 personnes.

Pour les analystes, ce déménagement a été provoqué par la réticence des banques grecques à accorder des crédits aux entreprises. Ces derniers mois, deux autres grosses entreprises grecques ont fait le choix de déménager leur siège social vers l'étranger: Coca-Cola Hellas et FAGE.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect