Résultat positif pour Gimv au 1er semestre

©mfn online editor import

Gimv a réalisé un résultat positif de 21 millions d'euros au premier semestre grâce à des désinvestissements. La société d'investissement, dont la trésorerie a fondu, entend poursuivre sa politique de dividende actuelle.

La société d’investissement Gimv a réalisé un bénéfice net (part du groupe) de 21 millions d'euros sur les six premiers mois de l'exercice 2013-2014, contre une perte nette de 8 millions d'euros sur le premier semestre de l'exercice précédent.

Ce résultat provient essentiellement des plus-values réalisées sur les désinvestissements.


Les plus-values nettes réalisées au premier semestre de l'exercice 2013-2014 s'élèvent à 15,2 millions d'euros (35,5 millions euros au cours du premier semestre de l'exercice 2012-2013), dont 8,2 millions d'euros provenant des désinvestissements dans la plateforme Health & Care.

Les fonds de tiers (4,2 millions d'euros) et les autres participations (2,5 millions d'euros) ont également apporté une contribution positive.

Les plus-values nettes non réalisées ont totalisé 0,7 million d'euros (-48,9 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2012-2013).

Ce montant s'explique par la contribution positive des plateformes Consumer 2020 (11,8 millions d'euros) et Health & Care (7,7 millions euros). Smart Industries (-13 millions d'euros) et Sustainable Cities (-5 millions d'euros) ont, en revanche, livré une contribution négative.

Le solde provient des fonds de tiers (-1,9 million d'euros) et des autres participations (1 million d'euros).

Gimv entend par ailleurs poursuivre sa politique de dividende actuelle.

La situation nette de trésorerie de Gimv à fin septembre 2013 est de 138 millions EUR, contre 195,3 millions EUR au 31 mars 2013. Cette baisse s'explique par le versement du dividende pour l'exercice passé (33,4 millions d'euros net, après déduction du produit de l'augmentation de capital réalisée dans le cadre du dividende optionnel) et le fait que le montant des investissements (70,9 millions EUR) dépasse celui des désinvestissements (50,8 millions d'euros).

 

Commentaires

"Au cours de ce premier semestre, Gimv a récolté les fruits des importants investissements réalisés sur le long terme dans le secteur de la biotechnologie et des technologies médicales. Plusieurs désinvestissements ont permis de dégager les moyens nécessaires pour de nouvelles opérations dans ces domaines innovants, qui occupent une place centrale dans la stratégie d'investissement de la plateforme Health & Care"  a commenté l'administrateur délégué Koen Dejonckheere.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés