Rompetrol: la présidente du gendarme de la Bourse en accusation

La présidente de la Commission des valeurs mobilières (CNVM), le gendarme de la Bourse roumaine, Gabriela Anchelache a été mise en accusation mercredi dans une affaire de délit d'initié liée au groupe pétrolier Rompetrol, a-t-on indiqué de source judiciaire.

(afp) Mme Anghelache este accusé d'avoir "favorisé" une opération présumée de manipulation de cours, lors de l'introduction en Bourse de la compagnie Rompetrol, en avril 2004. Deux autres responsables de la CNVM Paul Miclaus et Victor Eros ont aussi été mis en accusation en février dernier pour avoir "manqué à leurs obligations" lors de cette opération, selon la même source judiciaire. D'après les enquêteurs, plusieurs proches du patron de Rompetrol, Dinu Patriciu, dont le Premier ministre Calin Tariceanu, auraient bénéficié d'informations privilégiées, qui leur auraient permis d'acheter des actions à un prix modique, avant de les revendre quelques jours après, lorsque leur cours avait fortement augmenté. Bien que saisie par plusieurs actionnaires d'une possible infraction, la CNVM aurait tardé à ouvrir une enquête sur cette affaire.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés