Publicité
Publicité

Ryanair renonce à taxer les passagers corpulents

Ryanair, qui avait déjà préparé le terrain ces derniers jours à un retrait de son idée, y a officiellement renoncé vendredi, "car il n'y a pas moyen de collecter cette taxe sans perturber les battements de 25 minutes (entre l'atterrissage d'un avion et son redécollage) et le processus d'enregistrement en ligne".