Severstal examine encore "toutes les options"

Le groupe russe Severstal a assuré jeudi qu'il examinait encore "toutes les options", sans dissiper le suspens quant à une possible surenchère pour éviter qu'Arcelor ne fusionne avec Mittal, malgré les appels des régulateurs boursiers européens à une position claire.

(AFP) "Nous souhaitons préciser que nous continuons à examiner toutes les options concernant Arcelor. Aucune décision finale n'a été prise pour le moment", a annoncé Severstal dans un communiqué publié à Moscou. "Nous n'avons aucun accord avec une tierce partie concernant Arcelor", a ajouté Severstal, suggérant ainsi qu'il n'a pas les moyens de surenchérir. Le groupe dément pour la première fois, à demi-mot, des informations de presse qui faisaient état d'une possible aide apportée par le milliardaire Roman Abramovitch pour surenchérir face à l'Indien Mittal. Ce communiqué d'Arcelor intervient alors que les gendarmes boursiers français, belge, luxembourgeois et espagnol ont demandé jeudi au sidérurgiste russe de "clarifier" ses intentions sur Arcelor à la veille de l'assemblée générale extraordinaire des actionnaires d'Arcelor, qui doivent se prononcer sur l'accord liant Severstal à Arcelor. Les quatre régulateurs boursiers des pays où est coté Arcelor l'enjoignent dans un communiqué de "clarifier publiquement leurs intentions vis-à-vis de la société Arcelor, en termes précis et dans les plus brefs délais". Severstal laisse planer le doute sur une possible surenchère depuis qu'Arcelor a accepté dimanche de fusionner avec son ex-rival Mittal Steel pour former un géant mondial de l'acier, renonçant du même coup à un projet de rapprochement avec Severstal annoncé le 26 mai pour contrer l'offre de Mittal. "A la date d'aujourd'hui, nous avons un contrat en cours qui nous lie à Arcelor. Nous nous conformons à ce contrat à tous les points de vue", ajoute le métallurgiste russe dans son communiqué.

(AFP)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés