Severstal n'a pris "aucune décision" sur une possible offre complémentaire

Le groupe métallurgique russe Severstal n'a pris "aucune décision" concernant une possible offre complémentaire sur le géant européen Arcelor, a affirmé mercredi à l'AFP un porte-parole de Severstal.

(belga) "Aucune décision n'a été prise à ce jour sur une offre complémentaire. Lors de l'audition de la commission des affaires économiques, Alexeï Mordachov (PDG de Severstal) a déclaré que toutes les options étaient ouvertes", a déclaré Christian Marmain.

"Les déclarations de Léonce Deprez prêtent à confusion", a-t-il estimé.

Le député Léonce Deprez, secrétaire de la commission des affaires économiques de la chambre des députés français et membre du parti gouvernemental UMP, avait indiqué auparavant que Severstal pourrait faire une "offre supplémentaire" sur son concurrent Arcelor pour tenter d'éviter qu'il ne fusionne avec Mittal Steel.

"Alexeï Mordachov a dit être déçu, mais il n'a pas renoncé" malgré l'annonce du projet de mariage Arcelor/Mittal, avait-il expliqué. "Il a dit qu'il ferait une offre supplémentaire. Il a dit qu'il complèterait certainement son offre par une offre complémentaire, très prochainement je pense", avait-il ajouté.

M. Mordachov a été auditionné mercredi après-midi à huis clos par la commission réunissant des députés français mais ne s'est pas exprimé lui-même à sa sortie.

Arcelor a accepté dimanche un projet de fusion avec son rival Mittal Steel pour former un géant mondial de l'acier, renonçant du même coup à un projet de rapprochement avec Severstal initié auparavant. Cette volte-face a suscité l'amertume en Russie, où la presse a évoqué une surenchère possible de Severstal.

Photo: Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés