Singapore Airlines remet Airbus en selle avec une commande de 5,9 milliards EUR

Airbus a reçu vendredi une marque de confiance cruciale de la part de Singapore Airlines, qui a signé une lettre d'intention pour l'achat de 20 Airbus A350 nouvelle version et 9 exemplaires supplémentaires de l'A380, malgré les retards de livraisons de l'avion géant.

(afp) Cette commande, estimée à 7,5 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros), est assortie d'une option pour l'achat de 20 A350 XWB-900 et six A380-800 supplémentaires. La compagnie asiatique recevra ses A350 entre 2012 et 2014, et les A380 entre fin 2008 et 2010, a-t-elle précisé dans un communiqué, publié pendant le salon aéronautique de Farnborough, près de Londres.

"Singapore Airlines est le premier client de l'A350 XWB (Xtra wide Body, fuselage extra-large)", s'est félicité le directeur commercial d'Airbus, John Leahy.Le constructeur avait dévoilé lundi cette version élargie de l'A350, un long-courrier destiné à concurrencer le 787 de l'américain Boeing, mais dont le modèle initial avait été critiqué par les clients d'Airbus, notamment Singapore Airlines. En mai, la compagnie aérienne avait d'ailleurs commandé 20 B787. Airbus était en outre plongé en pleine tourmente ces dernières semaines, après avoir annoncé des retards de livraison de l'A380 pour des problèmes industriels.

Singapore Airlines, qui a déjà commandé 1O A380 et doit être la première compagnie à le mettre en service fin 2006, avait exprimé à plusieurs reprises son mécontentement. Une série de déconvenues exploitée par Boeing, qui devance très nettement Airbus en nombre de commandes depuis le début de l'année. Dans ce contexte, la victoire commerciale signée par l'Européen vendredi sonne comme un retour en grâce.

"Ces nouvelles commandes d'A380 représentent un formidable marque de confiance pour le programme, et la sélection du nouvel A350 XWB renforce la détermination d'Airbus à se battre vigoureusement sur le marché des biréacteurs de moyenne capacité", a souligné le nouveau patron d'Airbus, Christian Streiff, dans un communiqué du constructeur. "Il est réconfortant de voir qu'Airbus a écouté ses clients et est parvenu à concevoir un A350 entièrement nouveau", s'est félicité de son côté le directeur général de Singapore Airlines, Chew Choon Seng.

"Les spécifications techniques et les garanties de performance en feront un avion très compétitif dans sa catégorie dans les prochaines décennies", a t-il ajouté. Avec cette nouvelle commande, l'avionneur européen totalise plus de 18 milliards de dollars de contrats signés au salon aéronautique de Farnborough, qui se tient jusqu'à dimanche près de Londres.

Airbus, qui inclut dans son bilan un contrat de location-vente signé vendredi avec Singapore Airlines pour 19 A330, revendique pour sa part 21,5 milliards de dollars de commandes à Farnborough. Quoiqu'il en soit, il sort ainsi largement en tête du match commercial l'ayant opposé à Boeing au salon, l'Américain ayant annoncé de son côté 5,7 milliards de nouvelles commandes et intentions d'achat.

"Nous sommes très satisfaits de l'accueil réservé à Airbus par le marché, qui nous redonne sa confiance", a affirmé M. Leahy, qui prévoit que son groupe s'arroge près de la moitié des commandes d'avions commerciaux cette année."Je pense qu'Airbus finira l'année avec plus de 500 commandes, sur un total qui s'établira probablement autour de 1.200 appareils entre Boeing et Airbus", avait-il estimé jeudi dans un entretien à l'AFP.

Quant à l'A380, il pourrait conquérir de nouveaux clients d'ici fin 2006. "Nous sommes en discussions avec d'autres compagnies" pour des commandes supplémentaires, a-t-il rappelé vendredi.

photo belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés