SN Brussels aura sa filiale au Cameroun

L'annonce officielle n'aura lieu que dans les prochaines heures, mais la radio camerounaise diffuse déjà l'information: un consortium mené par SN Brussels Airlines a obtenu l'agrément du gouvernement de Yaoundé pour le lancement d'une nouvelle compagnie au Cameroun.

(l'écho) Dès qu'elle sera totalement opérationnelle, c'est-à-dire à l'automne probablement, l'actuelle Cameroun Airlines cessera définitivement d'exister.

Au sein de la nouvelle entité, dont le nom n'est pas encore connu, on trouvera donc SN Brussels, un groupe de financiers et le gouvernement camerounais.

La nouvelle compagnie, dont le consortium détiendra 51% des parts, héritera des actifs de Cameroun Airlines, y compris ses droits de trafic sur les routes nationales et internationales. Actuellement, la compagnie nationale possède quatre avions et emploie quelque 600 personnes. Cameroun Airlines traîne, pour rappel, de multiples casseroles dans son sillage: retards et suppressions de vols, difficultés financières (elle a été en quasi-faillite en 2000 avec une dette de 115 millions de dollars), problèmes sociaux...

L'idée de SNBA est de faire du centre économique qu'est Douala une plate-forme de transport aérien régional avec tout un réseau de liaisons tant domestiques que vers les pays voisins. Le 28 février dernier, Etienne Davignon avait également révélé qu'un projet similaire était à l'étude dans la région des Grands Lacs (d'Ouganda?).

Au cours des derniers mois, la compétition pour le remplacement de Cameroun Airlines - et pas la reprise,comme on avait pu le croire - s'était limitée à quatre compagnies, dont South African, Kenyan et Royal Air Maroc, mais, depuis une semaine, c'est bien SNBA qui tenait la corde.

On attend maintenant le communiqué officiel de Yaoundé.

Photo: Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés