Publicité

Sony sort du rouge grâce aux TV LCD et autres produits électroniques

Le géant de l'électronique japonais Sony a annoncé jeudi être sorti du rouge au premier trimestre 2006-2007, enregistrant un bénéfice net de 32,3 milliards de yens (220 millions d'euros), grâce aux fortes ventes de téléviseurs à écran plat et autres produits électroniques.

(afp) Le groupe avait enregistré une perte nette de 7,3 milliards de yens lors de la même période de l'exercice antérieur.

Entre avril et juin, son chiffre d'affaires s'est établi à 1.744,2 milliards de yens (11,8 milliards d'euros), en progression de 11,2% sur un an.

Alors qu'il affichait une perte d'exploitation de 6,6 milliards de yens en au premier trimestre 2005, Sony a dégagé un bénéfice opérationnel de 27 milliards (18 millions d'euros) au cours des trois premiers mois de l'exercice.

Sony dit être parvenu à réduire ses coûts et indique avoir également profité de taux de change favorables. Sans ce dernier facteur, les revenus n'auraient progressé que de 6% sur un an, a-t-il précisé.

L'activité électronique s'est bien redressée, grâce aux téléviseurs à écrans LCD (gamme "Bravia"), aux appareils photo, aux caméscopes ou encore aux PC, et est revenue en zone positive avec des ventes en progression de 13,5%.

En revanche, celle des jeux a connu une forte chute en raison de la baisse des ventes de la console PlayStation 2, dont la remplaçante PlayStation 3 doit sortir en fin d'année.

L'activité jeu est tombée dans le rouge au cours du trimestre en raisons des importantes dépenses liées au lancement prochains de la PS3.

Le film Da Vinci Code a pour sa part dopé les revenus issus du cinéma de 41,8%.

Alors qu'elle était négative pour la même période de 2005-2006, la contribution des filiales au résultat net a également été positive au cours du trimestre écoulé à 12,7 milliards, grâce notamment à la co-entreprise de mobiles Sony-Ericsson et à la joint-venture de dalles LCD S-LCD avec Samsung.

Pour l'ensemble de l'exercice, Sony s'attend toujours à un bénéfice net en hausse de 5% à 130 milliards de yens (887 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires attendus en progression de 10% à 8.230 milliards.

Le groupe a révisé à la hausse son objectif de gain d'exploitation annuel à 130 milliards de yens, contre une première estimation fixée à 100 milliards.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés