Suez est à la hausse sur un marché énergisé

L'annonce de l'échec de l'offre publique d'achat (OPA) de l'électricien allemand EON sur l'espagnol Endesa alimente des nouvelles rumeurs de consolidation dans le secteur de l'énergie et stimule les valeurs énergétiques sur les marchés européens. Sur Euronext Bruxelles, le titre de Suez a gagné 2,58% à 40,57 euros. Selon le consensus Bloomberg, 19 des 28 analystes qui suivent l'action Suez recommandent d'acheter l'action. L'objectif de cours est fixé à 41,38 euros.

(l'écho) Les investisseurs estiment qu'EON pourrait s'intéresser à de nouvelles cibles après l'échec de son offre de 42,3 milliards d'euros sur Endesa, remporté par Enel et son allié espagnol Acciona.

"Nous allons avoir plus d'opportunités pour notre croissance future sur d'autres marchés, comme en Russie, par exemple", a déclaré le président du groupe allemand Wulf Bernotat lors d'une conférence à Madrid.Le géant allemand EON veut "jouer un rôle actif" dans la consolidation énergétique en Europe grâce à sa "très grande force financière", a ajouté M. Bernotat.

EON envisage par ailleurs de continuer de grossir sur le marché espagnol, et souhaite s'y placer sur la 3e marche du podium.

Les projets de croissance pourraient passer par une diversification vers le gaz.

Par ailleurs, il existe, depuis 13 mois, un projet de fusion entre Suez et Gaz de France (GDF)qui alimente aussi les rumeurs. La justice française a décidé en novembre 2006 que le feu vert ne pourrait être donné à cette fusion qu'après les élections présidentielles.

Le candidat Nicolas Sarkozy, en tête dans les sondages, a annoncé lundi qu'il existait une alternative possible à ce projet. Il s'est dit partisan d'un accord entre GDF et la société algérienne Sonatrach, qui est aussi actuellement fournisseur de GDF avec le russe Gazprom.

EON, Enel et Acciona sont parvenus à un accord, annoncé hier, qui a mis fin à une lutte acharnée de plus d'un an et demi. En échange de l'abandon de son OPA, Enel et Acciona vendront à EON des actifs électriques pour 10 milliards d'euros. Le tandem va ainsi pouvoir lancer son OPA sur le premier électricien espagnol.

Acciona et Enel pensent présenter leur OPA sur le groupe espagnol d'électricité Endesa à l'autorité boursière espagnole CNMV durant la seconde moitié d'avril, a indiqué mardi le secrétaire général d'Acciona Juan Miguel Goenechea.

Vincent Georis

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect