Swiss Re va supprimer 2.000 emplois dans le monde d'ici fin 2007

Swiss Re, numéro un mondial de la réassurance, a annoncé mardi dans un communiqué la suppression de 2.000 emplois d'ici fin 2007, afin de renforcer la compétitivité du groupe suisse qui a souffert des catastrophes naturelles de l'an dernier.

(afp) Les suppressions d'emplois toucheront en priorité les bureaux de Londres, Kansas City, Zurich, Munich et Armonk (Etat de New York), selon un communiqué du groupe, qui évoque des "gains de productivité" réalisés grâce à l'acquisition récente de GE Insurance Solutions, la branche assurances de l'américain General Electrics.

Le groupe emploie actuellement 11.500 personnes contre environ 8.000 avant le rachat de GE Insurance Solutions.

Dans un premier temps, 250 postes seront supprimés au sein de la direction, puis "dans une deuxième phase qui sera déterminée dans les quatre prochains mois, Swiss Re finalisera la composition de ses unités opératoires dans le monde, conduisant à une réduction de la force de travail globale allant jusqu'à 2.000 emplois", selon le communiqué.

La société suisse indique que ces réductions s'effectueront grâce à des départs volontaires et des suppressions de postes. Elles visent à augmenter l'efficacité et à garantir la compétitivité de Swiss Re, selon le communiqué.

Lors des premiers échanges à la Bourse suisse, le titre Swiss Re gagnait 0,29% à 87 FS, sur un marché en repli de 0,25%.

Swiss Re a annoncé le rachat de GE Insurance Solutions pour un montant total de 7,4 milliards de dollars en novembre 2005, afin de devenir numéro un mondial de la réassurance devant l'allemand Munich Re. Le groupe déclarait envisager une réduction annuelle des coûts de 300 millions de dollars d'ici à 2008, grâce à une réorganisation de ses principaux sites.

Swiss Re a vu son bénéfice net chuter de 40% en 2005, subissant de plein fouet les catastrophes naturelles de l'année passée.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés