Teck Comico renonce à une nouvelle offre sur Inco

Le groupe minier canadien Teck Cominco renonce à faire une nouvelle offre sur le géant canadien du nickel Inco, également convoité par le brésilien CVRD et l'américain Phelps, faute de financement suffisant, a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

(l'écho avec afp) -La direction du groupe minier canadien Inco, deuxième producteur mondial de nickel, avait annoncé mardi en fin de journée son intention d'étudier la nouvelle offre de rachat de Teck Cominco.

Le groupe est l'objet d'une âpre bataille impliquant le brésilien CRVD et le canadien Teck Cominco. Ce dernier a annoncé mardi son intention de relever son OPA hostile sur Inco, notamment la partie en numéraire, dans une tentative "finale" pour battre des offres concurrentes. Teck va relever son offre à 89 dollars canadiens, soit un total de 17,7 milliards de dollars canadiens (15,7 milliards USD). La partie payable en espèces augmenterait notamment de 78%, à 71,20 dollars, contre 40 dollars pour l'offre précédente qui expire mercredi.

photo belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés