Teck Cominco améliore son OPA hostile sur Inco

Le groupe minier canadien Teck Cominco, numéro un mondial du zinc, a annoncé lundi avoir amélioré son offre publique d'achat hostile sur le géant canadien du nickel Inco, qui a passé un accord fin juin pour fusionner avec l'américain Phelps Dodge.

(afp) Basé à Vancouver, Teck Cominco offre, en numéraire et en actions, quelque 16,4 milliards de dollars canadiens (14,4 milliards USD) pour Inco, numéro deux mondial du nickel.

Teck a porté à 82,50 dollars canadiens (72,60 dollars US) par action son offre pour Inco, contre 78,50 dollars le 8 mai dernier. Le groupe a aussi augmenté à 40 dollars par action la portion de la transaction en argent comptant, contre 28 dollars précédemment.

"L'augmentation de la portion en argent comptant offre une valeur substantielle aux actionnaires d'Inco qui choisisse cette option", a dit le PDG de Teck, Don Lindsay.

Phelps Dodge et Inco avaient annoncé fin juin un mariage à trois avec le canadien Falconbridge, mais y ont renoncé vendredi dernier après que le suisse Xstrata eut surenchéri sur Falconbridge, numéro quatre mondial du nickel.

Phelps Dodge valorisait jeudi dernier à 79,83 dollars canadiens (70,25 USD) son offre sur Inco, dont 20,25 dollars canadiens en espèces, pour un total de quelque 15,9 milliards de dollars (13,9 milliards USD).

L'action de l'américain, troisième producteur mondial de cuivre, était cependant en forte hausse lundi à la Bourse de New York, gagnant 5,5% à 15H38 GMT, ce qui augmentait ainsi la valeur de son offre sur Inco.

Aucune date n'a cependant été fixée pour la clôture de cette offre, qui doit aussi être approuvée par les actionnaires de Phelps Dodge.

La capitalisation d'Inco, dont le titre était en hausse de 1,59% lundi à 15H45 GMT à la Bourse de Toronto, totalisait 17,5 milliards de dollars canadiens (15,4 milliards USD).

Teck Cominco a indiqué qu'il verserait un maximum de 9,1 milliards de dollars canadiens en espèces pour Inco et que son offre expirait le 16 août à minuit (le 17 août à 04H0 GMT). La précédente offre du groupe était conditionnée à l'abandon par Inco de son OPA amicale sur Falconbridge.

Teck Cominco a déjà obtenu le feu vert des autorités canadienne, européenne et américaine pour son OPA.

Cette surenchère survient dans une période de consolidation dans le secteur minier, alors que le prix des métaux atteignent des records sous l'impulsion d'une demande mondial soutenue, notamment par la Chine.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés