Publicité

Trois rivaux pour s'offrir le câble

Le club des huit intercommunales de télédistribution (Ideatel et les sept câblos liés à Electrabel) a décidé d'interrompre la procédure orchestrée par ING et destinée à départager Telenet et Altice-Coditel, candidats au rachat de ses réseaux raccordant 622.000 ménages à la télédistribution, rappelle vendredi Le Soir.

Mercredi, les huit câblos ont reçu un courrier émanant du tandem ALE-Brutélé, qui s'engageait à remettre une offre liante à condition qu'on lui ouvre rapidement la "data room". Sa demande a été entendue, mais la nouvelle procédure comprend une condition supplémentaire: les nouvelles offres devront au moins être égales à celle de Telenet, soit 475 millions d'euros, explique le quotidien.

La procédure devrait se poursuivre au moins jusqu'à la seconde quinzaine du mois d'août. "Il s'agit plus que jamais de vendre nos réseaux au plus offrant", a lancé l'un des vendeurs.

La maison mère de Coditel n'a pas encore décidé si elle resterait en lice. "Nous attendons que l'on nous précise les nouvelles règles du jeu", a dit un responsable d'Altice-Coditel

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés