Un quart des reprises d'entreprises n'ont pas abouti

Près d'un quart des fusions et reprises d'entreprises prévues en Europe ces six derniers mois n'ont pas abouti. C'est le plus haut niveau atteint en sept ans, écrit le quotidien De Tijd mardi.

(belga) Fin juin, le montant annoncé des fusions ou reprises d'entreprises à travers le monde s'élevait à près de 1.500 milliards d'euros. En Europe, ce montant était de 561 milliards d'euros. Sur ce chiffre européen, près de 174,8 milliards d'euros de fusion n'auraient pas abouti, soit le plus haut niveau depuis la deuxième moitié de l'année 1999.

La plus importante transaction à n'avoir pas abouti est l'offre de 23 milliards d'euros de Goldman Sachs pour la société anglaise BAA.

Un banquier d'affaires attire l'attention sur le fait que le nombre d'accords a augmenté cette année, d'où une augmentation relative des échecs des transactions. D'autres renvoient au climat financier favorable, d'où une attente de prix "irréalistes".

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés