Unilever annonce un bénéfice net en hausse de 34% au 2ème trimestre

Le groupe anglo-néerlandais agro-alimentaire Unilever a enregistré au deuxième trimestre une hausse de 34% de son bénéfice net à 1,044 milliard d'euros, légèrement inférieur aux attentes des analystes, et a confirmé ses objectifs annuels, a-t-il annoncé jeudi.

(afp) Cités par le fil d'information économique et financière AFX, ceux-ci tablaient sur une bénéfice net compris entre 1,055 et 1,062 milliard d'euros.

A taux de change constants, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 3% à 10,258 milliards d'euros contre 9,926 milliards d'euros un an plus tôt. Les analystes avaient tablé sur une hausse comprise entre 3,5% et 3,7%, à environ 10,3 milliards d'euros.

"J'ai une entière confiance en le fait que nous réaliserons nos prévisions pour cette année, à savoir une croissance continue et une marge brute plus élevée" qu'en 2005, soit plus de 13,4%, a déclaré le PDG du groupe Patrick Cescau.

Le groupe, qui réalise près de 40% de son chiffre d'affaires en Europe, a qualifié "d'encourageant" le retour de la croissance (+1% des ventes) dans cette région au deuxième trimestre.

Unilever a également annoncé qu'il veut accélérer son programme de réduction des coûts et souligné le poids de l'augmentation des prix d'achat pour des produits comme les huiles minérales et comestibles ainsi que le thé.

Les investissements dans des régions et des catégories de produits prioritaires ont été réalisés, souligne le groupe. Les coûts de publicité et promotion ont augmenté de 0,6% au deuxième trimestre, avec une campagne sur les déodorants à l'occasion de la Coupe du monde de football en Allemagne, et de 0,5% au premier semestre.

Les ventes ont le plus fortement augmenté en Asie et Afrique (+8,7%) et sur le continent américain (+3,6%), qui représente 34% des ventes d'Unilever.

"Nous avons réussi à restaurer notre pouvoir concurrentiel. Toutes les régions et toutes les catégories ont contribué à la croissance", a déclaré Patrick Cescau.

Les produits alimentaires et les glaces ont connu une croissance de 3% de leurs ventes, les ventes de produits de soins corporels ont augmenté de 7,1% au deuxième trimestre.

"La saison pour les glaces a démarré lentement en raison du froid à Pâques, mais les ventes ont bien marché au deuxième trimestre, même si elles ont été un peu moins bonnes que lors du fort trimestre l'an dernier", précise le groupe.

Le résultat opérationnel a progressé de 29% à 1,351 milliard d'euros.

Le bénéfice par action s'établit à 0,34 euro contre 0,25 euro un an plus tôt, soit une hausse de 38%.

Le groupe souligne qu'il vise une amélioration durable de ses marges. "Cela nous apportera une croissance durable de 3-5% des ventes et de plus de 15% de la marge brute en 2010", a expliqué Patrick Cescau.

(photo: belga)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés