Apple dépasse largement les attentes

Steve Jobs, CEO d'Apple

Le fabricant informatique américain Apple a terminé son exercice 2008-09 en fanfare, avec un bénéfice net en hausse de 18% à 5,704 milliards de dollars pour l'année, la hausse atteignant 46,5% sur le seul dernier trimestre, largement au-delà des attentes des analystes.

(Reuters/AFP) - Apple a publié lundi soir des résultats meilleurs qu'attendu qu'il impute à des ventes records de son téléphone iPhone et de son Mac, faisant bondir son titre de 5,5% dans les transactions d'après-Bourse.

Le PDG Steve Jobs a laissé entendre que les résultats s'annonçaient toujours aussi brillants pour les mois qui viennent, avec "une gamme très solide pour la saison des fêtes et des produits vraiment formidables en préparation pour 2010". Le quatrième trimestre d'Apple a été marqué par le retour de son emblèmatique dirigeant Steve Jobs après six mois d'absence.


La marque à la pomme a publié un bénéfice net de 1,67 milliard de dollars, 1,82 dollar par action, au titre des trois derniers mois de son exercice 2009, contre 1,14 milliard de dollars, 1,26 dollar par action, un an auparavant.  Les analystes interrogés par Thomson Reuters I/B/E/S anticipaient en moyenne un bpa de 1,42 dollar.

Le chiffre d'affaires a progressé de 25% à 9,87 milliards de dollars contre un consensus à 9,2 milliards. Les revenus sont ressortis au-delà des attentes (9,20 milliards). Le groupe a vendu plus de 3 millions d'ordinateurs Macintosh (+17% en un an), ce qui a permis de compenser le tassement des ventes de baladeurs iPod (10,2 millions d'unités, -8%) et le ralentissement des ventes d'iPhones (7,4 millions d'unités, +7%).

Sur l'année les ventes ont, malgré la crise, progressé de 12,5% à 36,537 milliards de dollars.

Apple table sur un bpa compris entre 1,70 et 1,78 dollar par action au titre de l'exercice en cours et sur un chiffre d'affaires allant de 11,3 à 11,6 milliards de dollars.


"Ces chiffres sont énormes. C'est la plus belle histoire de croissance du secteur technologique, peut-être l'une des plus belles du marché. Je parie que son action peut monter jusqu'à 250 dollars d'ici six à neuf mois", déclare Jane Snorek de First American Funds.


Son action bondissait en après-Bourse à 200,21 dollars après une clôture à 189,86 dollars.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés