Barco a battu les attentes des analystes au 4e trimestre

Le dividende proposé par la société d'imagerie et son chiffre d'affaires trimestriel sont supérieurs aux attentes du marché. L'Ebita, lui, est exactement conforme aux prévisions des analystes.

(l'écho) Barco, le groupe courtraisien d'imagerie coté sur Euronext, a dégagé au cours du dernier trimestre de 2006, un Ebita (Ebit avant amortissement du goodwill, de 11,5 millions d'EUR) de 26,8 millions d'EUR, contre un Ebita de 19,07 millions d'EUR un an plus tôt (+40,6%, soit une marge de 12%).

Le chiffre d'affaires trimestriel de la société dirigée par Martin De Prycker a quant à lui atteint 222,5 millions d'EUR, à comparer aux 209,97 millions d'EUR réalisés entre octobre et décembre 2005. Une progression des ventes de 6% essentiellement attribuable à BarcoView (+12,6%) et à la division Control Rooms (+24,3%), alors que la prometteuse activité Media & Entertainment, qui recouvre notamment les projecteurs numériques de cinéma, a reculé... par rapport à un dernier trimestre 2005 il est vrai exceptionnel.

Les analystes, qui tenaient compte d'une dépréciation de 8,5% du dollar sur la période (45% des ventes sont formulées en dollars), pariaient sur un Ebita de 26,8 millions d'EUR et sur un chiffre d'affaires de 214,2 millions d'EUR, soit une marge de 13%. Trois mois après l'annonce de résultats trimestriels qu'ils avaient jugés décevants, ils seront donc plutôt ravis.

De son côté, Barco, qui a généré un bénéfice net de 8,08 millions d'EUR sur la période (-41%), soit 0,67 EUR par action, avait indiqué tabler sur un chiffre d'affaires trimestriel situé entre 207 et 217 millions d'EUR, assorti d'un Ebita entre 11,5 et 14,5% (entre 25 et 30 millions d'EUR).

Sur l'ensemble de l'exercice 2006, Barco, dont le carnet de commandes a gonflé de 12% (à 817,7 millions d'EUR), a dégagé un bénéfice net de 33,31 millions d'EUR (2,76 EUR par action), en chute de 13,7%, et un Ebita de 60,69 millions d'EUR (+16,7%). Le tout sur des revenus en hausse de 5,4%, à 750,79 millions d'EUR.

Les cinq analystes sondés par nos soins hier mardi tablaient sur un bénéfice net de 44,76 millions d'EUR en 2006 (+15,96%), réalisé sur un chiffre d'affaires en progression de 4,28% à 742,44 millions d'EUR.

"La marge bénéficiaire brute est en léger progrès, passant de 41% en 2005 à 41,3%, s'est félicité Martin De Prycker. La marge bénéficiaire d'exploitation est en hausse de 8,1% par rapport à 7,3% en 2005, et ce malgré l'impact considérable du programme visant à remplacer un nouveau produit sur le marché de la division Media".

Le dividende annoncé par l'entreprise courtraisienne, qui devra être approuvé lors de l'assemblée générale du 26 avril, est également supérieur aux attentes puisqu'il atteindra 2,30 EUR (contre 2,15 EUR pour 2005), alors que les analystes s'attendaient à un dividende brut quasiment stable, à 2,17 EUR.

Pour 2007, Barco, qui projette "d'augmenter la rentabilité par le biais d'une exploitation beaucoup plus efficiente", s'attend à une croissance organique de son chiffre d'affaires située en-deça des 10%... mais au-delà des 5,4% réalisés en 2006. Soit des revenus situés entre 790 et 825 millions d'EUR, là où les analystes tablaient en moyenne sur 803,56 millions d'EUR.

"Les marchés où Barco prévoit une importante croissance organique en 2007 sont Medical, Control Rooms, Events et Digital Cinema, précise le groupe dans son communiqué. Une croissance ultérieure est également attendue en Amérique du Nord et dans la région Asie Pacifique."

Ce mardi soir, à la clôture, le titre Barco, qui quittera l'indice Bel 20 en mars, avait terminé la séance en hausse de 1,04%, à 68,25 EUR.

Barco tient une conférence de presse à 13h et une conference call avec les analystes à 16h30.

Xavier Degraux

Photo Belga

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés