Evadix: feu vert des créanciers

Une large majorité des créanciers de la société s’est prononcée favorablement sur les plans proposés. La pérennité des activités est donc en principe assurée, selon la société cotée sur Euronext Bruxelles (fixing). Le président du tribunal de commerce de Tournai doit décider pour le 11 février prochain s'il homologue cette restructuration et lève la protection judiciaire. Le groupe, qui occupe 300 personnes, a également réduit le temps de travail de ses employés afin de se donner une chance de repartir du bon pied.

Bruxelles (L'Echo) - Une large majorité des créanciers de l'imprimeur Evadix, qui avait eu recours à la loi sur la continuité des entreprises à l'automne dernier, ont accepté les plans de remboursement déposés le 15 janvier et présentés ce matin au tribunal de commerce de Tournai.

Ces plans concernent en réalité les sociétés anonymes Casterman Printing, Evadix DMS et Evadix Etibel.

Pour Casterman Printing, le plan a été approuvé par près de 89% des créanciers présents, ce qui correspond à quelque 85% des créances représentées. La société propose de rembourser 7,8 millions d'euros sur des dettes initiales de 10,8 millions, selon les plans publiés sur le site internet de la société.

En ce qui concerne Evadix DMS, le plan a été approuvé par plus de 94% des créanciers présents, soit 94% des créances représentées. La société remboursera 1,1 million d'euros sur 1,8 million.

Pour Evadix Etibel, le plan a été approuvé par plus de 94% des créanciers présents, ou 97% des créances représentées. La société se propose de rembourser un peu plus de 3 millions d'euros sur 3,5 millions.

Evadix "peut donc raisonnablement espérer que le Tribunal, dont le jugement est attendu le 11 février prochain, homologuera les plans de réorganisation proposés. Les très nombreux votes de confiance enregistrés aujourd’hui confortent l’entreprise et ses équipes dans sa volonté de pérenniser ses activités", estime la société dans un communiqué.

L'action Evadix avait été suspendue ce matin sur Euronext Bruxelles (fixing), à la demande de la Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) et dans l'attente du communiqué de la société de Tournai.

Présente sur les marchés belge, français et roumain dans le domaine de l'impression et du marketing direct, la société occupe quelque 300 personnes.

JYK

 

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés