Fujitsu revendique l'utilisation du nom "iPAD" depuis 2002 aux Etats-Unis

©Bloomberg

La marque commercialise déjà sous cette appellation un terminal numérique portable destiné aux commerçants.En Chine, un clone de l'iPAD est aussi sur le marché depuis 6 mois

(AFP) - Le groupe de services et équipements informatiques japonais Fujitsu revendique la primeur de l'emploi du nom "iPAD", homonyme de celui choisi par le géant des appareils numériques américain Apple pour sa tablette tactile multimédia "iPad".

Fujitsu commercialise sous la marque "iPAD" depuis 2002 aux Etats-Unis un terminal numérique portable pour les commerces, destiné à faciliter la consultation des prix et des stocks à tout moment, en tout lieu d'un magasin. Cet appareil fait partie d'un ensemble d'équipements pour le secteur de la distribution.

Une filiale américaine de Fujitsu a déposé en mars 2003, avant Apple, une demande d'enregistrement pour cette dénomination iPAD, laquelle n'a pas encore abouti, selon un porte-parole de Fujitsu à Tokyo, Masao Sakamoto.

Apple, qui a présenté cette semaine en fanfare son nouveau produit-vedette iPad, à cheval entre un téléphone mobile iPhone et un ordinateur portable, est censé dire avant le 28 février s'il s'oppose à la demande d'enregistrement du nom par Fujitsu, selon la presse nippone.

Fujitsu, de son côté, n'a pas encore décidé s'il lancera une quelconque action à l'encontre d'Apple, selon le porte-parole.
Le nom "iPad" a par ailleurs été déposé auprès des autorités japonaises par la société américaine Slate Computing pour une large gamme de produits électroniques, allant des ordinateurs aux métronomes en passant par des jouets ou téléphones portables.

Le conglomérat industriel allemand Siemens a lui aussi enregistré au niveau international la marque "iPAD" pour des moteurs et micro-moteurs électriques, composants de divers produits, selon le registre japonais des marques.

Clone chinois

Enfin, en Chine, un clone de l'iPad d'Apple existe déjà depuis 6 mois. La ressemblance a poussé des sites du pays asiatique, dont Shanzhai.com, blog technologique dédié aux copies chinoises, à ironiser sur le tournant pris par les fabricants nationaux, désormais capables de cloner un produit avant même qu'il n'ait été annoncé.

Mais le fabricant, Shenzhen Great Loong Brother Industrial Co., dont le "P88" ressemble à un iPhone surdimensionné, accuse Apple d'être le copieur.

"Nous ne comprenons pas. Pourquoi ont-ils (Apple) fait la même chose que nous?", a dit à l'AFP Huang Xiaofang, une responsable de la compagnie.

Le P88 a été lancé en août et présenté l'an dernier lors d'une Foire d'électronique à Berlin (Internationale Funkausstellung), a-t-elle expliqué.
"Nous l'avons lancé avant", a insisté Huang.

Plus lourd, plus épais que l'iPad, le modèle chinois se targue d'un écran plus grand, de davantage de mémoire et, contrairement au produit d'Apple, d'avoir des ports USB.

Mais sa batterie a une durée de charge d'une heure et demie alors qu'Apple promet 10 heures d'usage continu sans recharge - une performance.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés