Intel confirme la construction d'une usine de 2,5 milliards USD en Chine

Le leader mondial des semi-conducteurs, l'américain Intel, a confirmé lundi la construction d'une usine en Chine pour un investissement de 2,5 milliards de dollars, la première du genre depuis 1992 pour le groupe.

(afp) La nouvelle usine de micro-processeurs, baptisée "Fab 68", sera implantée à Dalian (province du Liaoning, dans le nord-est) et sera la première du groupe en Asie pour les "wafers", ces tranches fines de silicium qui permettent de fabriquer des circuits intégrés, a indiqué Intel dans un communiqué diffusé avant une cérémonie officielle au Grand Palais du Peuple à Pékin.

"La Chine est notre marché le plus dynamique et nous pensons qu'il est important d'investir dans des marchés qui représentent la croissance future pour mieux servir nos clients", a déclaré son PDG Paul Otellini.

Intel a indiqué qu'il s'agissait de la première usine, construite de zéro, depuis 1992, date de l'édification de "Fab 10" en Irlande.

Le gouvernement chinois avait indiqué récemment avoir donné son feu vert, précisant que l'usine aurait une capacité de production de 52.000 puces par mois.

Pour Pékin, cet investissement servira à dynamiser le nord-est de la Chine, ancien bastion de l'industrie lourde d'Etat frappé de plein fouet par les restructurations provoquées par les réformes économiques.

"L'investissement à Dalian aura un impact positif sur le développement économique régional et le développement de l'industrie des circuits intégrés dans la vieille base industrielle du nord-est de la Chine", a souligné Zhang Xiaoqiang, vice-président de la Commission nationale pour le développement et la réforme, le principal organe de planification.

L'usine de Dalian produira des "wafers" de 300 mm, qui, selon Intel, permettent de produire des micro-processeurs à un moindre coût et de manière plus efficiente par rapport aux tranches de 200 mm plus utilisées.

"Utiliser la technologie de production des 300 mm consomme 40% d'énergie et d'eau en moins par puce par rapport à une usine 200 mm", précise Intel dans son communiqué.

Intel, qui a déjà investi un milliard de dollars en Chine, notamment à Shanghai (est) et Chengdu (sud-ouest), est présent dans le pays "depuis plus de 22 ans", a souligné M. Otellini.

"Ce nouvel investissement portera le total de nos investissements à près de 4 milliards de dollars, faisant d'Intel l'un des plus importants investisseurs étrangers en Chine", a-t-il souligné.

Intel détient toujours encore environ 80% du marché des microprocesseurs, mais a perdu des parts de marché face à son rival Advanced Micro Device (AMD).

Avec un bénéfice net pour 2006 en chute de 42%, à 5 milliards de dollars et un chiffre d'affaires en baisse de 9% à 35,4 milliards, le groupe de Santa Clara (Californie) vise une diminution de ses coûts de fonctionnement, qui pourraient atteindre deux milliards de dollars en 2007.

Il a annoncé en septembre un sévère plan de restructuration et a terminé l'année avec 94.100 employés au lieu de 102.500 à la fin 2005.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect