Kinepolis enregistre ses meilleurs résultats depuis son entrée en Bourse

L'exploitant de salles de cinéma a enregistré d'excellents résultats l'an dernier en nette hausse par rapport à l'exercice 2005. Le résultat net augmente spectaculairement de 80% à 14,6 millions d'euros ( contre 8,1 millions d'euros en 2005). Le résultat opérationnel (EBIT) grimpe de 27,9% à 26,5 millions d'euros.

(l'écho) L'EBITDA se chiffre à 48,7 million d'euros (+ 14,2%). Un dividende de 0,64 euro par action va être distribué. Un chiffre d'affaires de 211,2 millions d'euros a été enregistré (+9,5%). Kinepolis compte poursuivre ses efforts d'innovations et agrandir son champ d'activité.

En 2006, Kinepolis a accueilli au niveau international 23,9 millions de cinéphiles, une progression de 6% par rapport à 2005. Cette augmentation est due surtout à la sortie de films à succès internationaux.

Le groupe possède 22 complexes de cinéma en Europe (dont 10 en Belgique). Un peu plus de la moitié (52%) du chiffre d'affaires a été généré en Belgique où les parts de marché sont retombées à 45,3%. Joost Bert , membre de la quatrième génération de la famille actionnaire (39,3%), et actuel CEO du groupe, explique les raisons de ce recul: ' De nombreux nouveaux projets ont vu le jour en Belgique, la concurrence s'est fortement accrue les dernières années.'

La vente de tickets génère 61% des produits du groupe. ' Nous travaillions sur un système qui permet de préciser le siège souhaité à l'achat d'un ticket' a précisé Joost Bert.

Les boissons et les friandises enregistrent une croissance de 12% par rapport à 2005 et représente 21% du chiffre d'affaires du groupe. Dans ce domaine aussi le groupe compte innover, ' nous proposons une gamme plus variée et plus saine, des salades et des yaourts sont servis à notre clientèle dans les complexes les plus récents' a indiqué Jan Staelens, CFO de Kinepolis.

Le groupe ne ménage pas ses efforts pour rendre la visite au cinéma plus agréable. Kinepolis a bien l'air décidé de totalement relooker ses salles dans les complexes belges, pas moins de 11 millions d'euros seront investis en 2007. Les salles belges doivent être digitalisées à 100% d'ici 2007 nous a-t-on indiqué lors de la conférence de presse. La voie digitale permet d'augmenter la qualité du son et de l'image dans les salles.

L'intention du groupe est d'élargir sa gamme d'activités. Le lancement de Kinepolis TV a débuté en novembre 2006. Il s'agit pour le groupe de mettre son nom, ses connaissances et son expérience de l'industrie du cinéma au service de la télévision numérique , In-DI (quatrième plate-forme de télévision numérique de Flandre).

A Bruges, le lancement de XL Gaming en partenariat avec Sony semble très bien se développer. Ce projet permet aux amateurs de jeux vidéo (playstation 3) d'exercer leur passion sur grand écran. Le groupe fait ses premiers pas aussi dans la production entièrement 3-D avec le lancement du film 'Fly me to the moon'. 'Il est primordial pour nous de diversifier nos activités et de lancer des projets avec une forte marge de progression' a précisé Joost Bert.

Pour les actifs immobiliers du groupe on nous a indiqué lors de la conférence de presse que des études "très sérieuses étaient en cours pour trouver des partenariats avec des promoteurs immobiliers afin d'optimaliser la section real estate".

Les perspectives de 2007 s'annoncent 'prometteuses' avec une offre filmographique comparable à celle de 2006 et diverses suites d'envergure mondiale comme Shrek 3, Ocean's 13 ou encore Harry Potter et l'ordre du Phénix. Les premiers mois de l'année 2007 ont commencé à mi vitesse, mais toutes les grosses affiches sortent à partir du moi de mai. Cet été Kinepolis Ostende ouvrira ses portes. Le complexe comptera 8 salles et 1800 places.

Vers 17h, le titre grimpait légèrement de 0,26% à 50,03 euros.

Alexandre Velge

Alexandre velge@lecho.be

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés