La Commission européenne adresse un ultimatum au géant Microsoft

La Commission européenne a donné jeudi quatre semaines à Microsoft pour se conformer à sa condamnation de mars 2004 pour abus de position dominante, sans quoi l'exécutif européen lui imposera de lourdes astreintes dès la fin du mois.

(afp) Il y a trois ans, la Commission européenne, gardienne de la saine concurrence en Europe, avait enjoint le géant informatique américain de divulguer la documentation "complète et précise" pour assurer l'interopérabilité entre son système d'exploitation Windows, utilisé par 90% des ordinateurs vendus dans le monde, et d'éventuels logiciels mis au point par des sociétés concurrentes.

Selon l'exécutif européen, les quelque 1.500 pages d'argumentation produites depuis lors par Microsoft ne "contiennent pas d'innovations significatives", et sont dès lors "infondées". "Par conséquent, les prix proposés par Microsoft sont excessifs", juge la Commission européenne.Celle-ci laisse quatre semaines à la société fondée par Bill Gates pour répondre à la communication de griefs qu'elle vient de lui adresser.

Passé ce délai, l'exécutif européen imposera à Microsoft des astreintes journalières dont il n'a pas précisé le montant, mais qui pourraient s'élever à plusieurs millions d'euros par jour.

"C'est la première fois en 50 ans qu'une entreprise refuse de se plier aux règles européennes de la concurrence", a déploré jeudi Jonathan Todd, porte-parole de la commissaire à la Concurrence Neelie Kroes qui attend que Microsoft "se conforme à ses obligations".

Photo Belga

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés