Melexis a réalisé un premier trimestre décevant

Le chiffre d'affaires de l'entreprise yproise dirigée par Rudi De Winter, plutôt attendu en hausse de 5 à 10% par la communauté d'analystes, a reculé d'1% au premier trimestre, à 50,5 millions d'euros. Il est vrai que sur la même période de 2005, les revenus de Melexis avaient progressé de façon atypique, de 27%, rendant les comparaisons délicates.

(l'écho) Melexis, la société belge cotée spécialisée dans la conception de semi-conducteurs à signaux mixtes, essentiellement pour l'industrie automobile, clôture un premier trimestre assez décevant en termes de résultats.

Le chiffre d'affaires de l'entreprise yproise dirigée par Rudi De Winter, plutôt attendu en hausse de 5 à 10% par la communauté d'analystes, a reculé d'1% au premier trimestre, à 50,5 millions d'euros. Il est vrai que sur la même période de 2005, les revenus de Melexis avaient progressé de façon atypique, de 27%, rendant les comparaisons délicates.

Toujours au premier trimestre, la marge brute de l'entreprise s'est élevée à 20,8 millions d'euros. Soit un recul de 3% et une marge de 41,5%, là où les analystes tablaient sur un maintien aux alentours de 42%, dans la fourchette de 41-43% espérée par le groupe à long terme.

Le résultat d'exploitation (Ebit) trimestriel de Melexis est quant à lui passé de 11,3 à 9,9 millions d'euros (-12%). Et son bénéfice net a atteint 8,45 millions d'euros (0,2 euro par action), contre 8,7 millions d'euros un an plus tôt (déjà 0,2 euro par titre).

"Bien que l'activité non-automobile au premier trimestre 2007 ait été faible, le core-business reste fort, a commenté Rudi De Winter par voie de communiqué. Notre croissance en euros pour l'activité automobile a été de 8% par rapport au même trimestre de l'an dernier. Si le dollar avait été notre monnaie de référence, notre croissance automobile aurait été de 17% par rapport au même trimestre de l'an dernier."

Sans surprise, Melexis, dont environ un tiers des ventes sont exprimées en dollars, n'a pas revu ses prévisions pour l'ensemble de l'année. Les recettes devraient donc progresser "de 10 à 15%" et la marge de bénéfice devrait se situer entre 16 et 18%.

Mardi soir, sur Euronext Bruxelles, Melexis a clôturé la séance à 14,48 euros, en baisse de 0,48%.

Xavier Degraux

Publicité
Publicité

Echo Connect