Melexis dépasse ses prévisions

©Photo News

Le fabricant de semi-conducteurs à destination du secteur automobile Melexis a annoncé des résultats 2009 qui surpassent ses propres prévisions. La société a enregistré une baisse de 31% de son chiffre d’affaires par rapport à l’année 2008.

Bruxelles (L'ECHO) - Le fabricant de semi-conducteurs Melexis a annoncé des résultats 2009 qui surpassent ses propres prévisions. La société, qui produit des circuits intégrés à destination du secteur automobile, a enregistré une baisse de 31% de son chiffre d’affaires par rapport à l’année 2008. Le chiffre d'affaires 2009 atteint 128,9 millions d’euros.

La marge brute est aussi en baisse (-36,5%) à 48 millions d’euros. Le résultat d’exploitation a atteint 7 millions d’euros (-76%).

Plus particulièrement, le quatrième trimestre a rattrapé un mauvais début d'année. Le chiffre d'affaires trimestriel est en hausse de 26%, par rapport à 2008 et permet à Melexis d'honorer ses dettes en décembre 2009. La dette nette s'est réduite de 68 à 44 millions d'euros sur un an. Le résultat d’exploitation a été de l’ordre de 6.8 millions d’euros. Le bénéfice net a atteint 6 millions d’euros, contre une perte nette de 3 millions d’euros pour le même trimestre en 2008.

Au quatrième trimestre le chiffre d'affaires de Melexis a connu une hausse historique en Asie de 45% contre +39% pour la région Europe. La part des recettes générées en US dollars a progressivement augmenté et s’est élevée à 52% au 4e trimestre 2009. 

L'année 2009, n'a pas été facile pour le fabricant de semi-conducteurs. "La société a connu ses 15 mois les plus difficiles de son histoire car Melexis a été frappée de plein fouet par la plus grave crise qu’ait jamais affrontée l’industrie automobile. Mais la crise nous a permis de prendre conscience de l’assainissement de nos dépenses, tout en concentrant nos efforts sur la croissance du chiffre d’affaires", a précisé Françoise Chombar, CEO de la société.

Pour 2010, Melexis prévoie une hausse d'au moins 25% de son chiffre d’affaires et un EBIT de minimum 16%. Ceci sur la base d’un taux de change euro/dollar de 1 euro pour 1,45 dollar.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés