Philips: bénéfice net trimestriel en forte hausse, dopé par les désinvestissements

Le groupe électronique néerlandais Philips a enregistré un bénéfice net pour le premier trimestre 2007 en hausse de 446% à 875 millions d'euros, contre 160 millions d'euros lors de la même période un an plus tôt, dopé par les désinvestissements réalisés.

(afp) Lors des trois premiers mois de l'année, Philips a réalisé 697 millions de bénéfices par la vente de ses parts dans TSMC. Le bénéfice net du groupe dépasse les prévisions des analystes sondés par l'agence financière Thomson Financial News, qui tablaient sur un bénéfice net entre 773 millions d'euros et 869 millions d'euros.

Réparti par action, le bénéfice du groupe pour les trois premiers mois de l'année est de 0,80 euros, en hausse de 515% par rapport aux 0,13 euros du premier trimestre 2006.Le chiffre d'affaires est de 5,991 milliards d'euros, en recul de 2,6% par rapport aux 6,155 milliards d'euros des trois premiers mois de 2006.

La division éclairage de Philips a particulièrement profité de la hausse des ventes d'ampoules économiques, son chiffre d'affaires passant de 1,35 milliard d'euros au premier trimestre 2006 à 1,45 milliard d'euros pour le début de l'année, soit une hausse de 10%, précise la direction."Notre division éclairage est bien positionnée pour profiter de la conscience accrue de la nécessité d'une consommation moindre d'énergie", explique la direction.Selon les calculs du groupe, 50 milliards d'euros seraient économisés dans le monde si les ampoules classiques étaient remplacées par les ampoules économiques de Philips.Les émissions de CO2 seraient réduites de 273 millions de tonnes, affirme le groupe, qui vend les ampoules économiques plus cher que les ampoules classiques.

Le chiffre d'affaires de la division médicale de Philips a baissé de 1% à 1,45 milliard d'euros, suite à la baisse de la demande de systèmes médicaux aux Etats-Unis.Le chiffre d'affaires de la division électronique de grande consommation a également reculé de 9% à 2,20 milliards d'euros, suite à la baisse des ventes d'écrans de télévision. Il y a un an, la perspective de la coupe du monde de football avait dopé les ventes d'écrans plats.

Le pdg du groupe, Gerard Kleisterlee, s'est félicité de "l'excellent début de 2007", soulignant le résultat opérationnel (Ebita) de 353 millions d'euros, en hausse de 26% en comparaison des 279 millions d'euros du premier trimestre 2006.

Photo Belga

Publicité
Publicité

Echo Connect